Ituri : Le Gouverneur Johny Nkashama appelle les miliciens FRPI et ADF à déposer les armes et réintégrer la communauté

 

En visite officielle le mercredi 19 mai 2021, dans la localité de Gety, à près de 80 kilomètres au sud de Bunia dans le territoire d’Irumu, le gouverneur militaire de l’Ituri a promis de combattre les éléments ougandais des Forces Démocratiques Alliées, (ADF).

L’autorité provinciale qui s’est entretenue avec la notabilité locale avant de s’adresser à la population a profité de cette visite pour appeler les miliciens de la Force de Résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI) à déposer les armes et se tenir prêts pour la réinsertion communautaire.

« (…)Nous allons faire la paix avec tout le monde. Ceux-là qui, hier ont endeuillé la province, nous leur demandons de changer, le moment est de vivre la paix. J’étais moi même ici il y a 9 ans pour le problème de la FRPI, mais je constate que la souffrance de la population continue(…) Je ne viens combattre personne à Gety, je ne viens que pour la paix. Mais les ADF, nous devons les combattre (…) », a déclaré le Lieutenant-général Johny Nkashama Luboya.


Les combattants ougandais des ADF sont principalement actifs dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Mais depuis mars 2020, fuyant la puissance de feu des forces gouvernementales, ces combattants ont traversé la limite entre les deux provinces.

Lire aussi  Beni : "Un manque d'assistance à la base du décès de 8 enfants dans un camp des déplacés de guerre à Watalinga" (société civile)

Depuis, plusieurs attaques atroces leur attribuées sont signalées. La chefferie de Walese Vonkutu est la zone la plus touchée par ces attaques. La même situation s’observe au sud du territoire de Mambasa en chefferie de Babila Babombi où ces rebelles ougandais s’attaquent aux villages semant mort d’hommes et désolation.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires