Urgent/Possible nouvelle éruption : Évacuation obligatoire imminente de 10 quartiers de GOMA !

 

Dans une communication sur la chaîne officielle, RTNC, sous station de Goma, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a annoncé la délocalisation des habitants de dix (10) quartiers de GOMA qui sont exposés aux risques, notamment à la destruction, au gaz et à l’incendie.

Dans la même communication la nuit du mercredi 26 à ce jeudi 27 mai 2021, le lieutenant-général indique que les données scientifiques sismiques et de la déformation de sol, font craindre une autre probable éruption.
Il s’agit des quartiers de Mabanga Nord, Mabanga Sud, Murara, Mapendo, Majengo, Virunga, Bujovu, Kahembe, Mikeno et des volcans.

« Ces zones seront exposées selon les points de sortie des laves qui ne sont pas prévisibles pour le moment », prévient le lieutenant-général Kongba Constant.

Il rappelle, de ce fait, qu’il est très important de rester à l’écart des coulées des laves. Selon lui, c’est pour éviter qu’il y ait des morts par asphyxie ou brûlures sévères.

« Des risques supplémentaires sont liés à l’interaction entre la lave et l’eau », souligne le gouverneur qui parle notamment de l’interaction du magma et l’eau du lac, de la déstabilisation du volume de gaz dissout sur le lac Kivu et de l’émission de gaz en surface.

« En prévision de cette éventuelle catastrophe et en accord avec les scientifiques, nous avons pris la décision de délocaliser la population des quartiers en dangers vers la cité de Saké », renseigne le Gouverneur de province, tout en insistant également que l’évacuation devra être faite « dans le calme et sans précipitation», sous la coordination des humanitaires.

Par ailleurs, l’Autorité provinciale informe que les moyens de transport seront disponibilisés dans chaque quartier. Cependant, le numéro un du Nord-Kivu invite tout le monde à emporter seulement le minimum, et ce, pour donner la chance à tout le monde d’embarquer.

Enfin, Kongba constant indique que les services publics vont se charger de la sécurité des biens et des personnes, et martèle sur le fait que l’évacuation revêt «un caractère obligatoire ». Pour lui, ceux qui ne voudront pas partir, vont s’exposer à des risques inutiles.

L’Autorité provinciale recommande une fois encore à la population de rester vigilante et à l’écoute des informations transmises par les personnes habilitées à le faire. Car, selon elle, « la situation peut changer rapidement ».

David Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires