Goma : « Accusé à tort pour diffamation » par la Fondation Nyakeru, un activiste de la LUCHA promet de porter plainte pour « dénonciation calomnieuse »

 

G. Kasereka Muhiwa, un des militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement(LUCHA), a dans un communiqué datant du 20 juin 2021, renseigné qu’il est victime d’un « harcellement » pour être traduit en justice en tant que responsable de ce mouvement citoyen par la Fondation Denise Nyakeru, alors qu’il n’a pas qualité pour répondre aux allégations qui concernent la LUCHA. Ce dernier demande à cette structure de retirer sa plainte contre lui. Dans le cas contraire, il menace de porter plainte pour « dénonciation calomnieuse ».

« Je demande à la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi de retirer cette supposée plainte contre ma personne (…) Car à défaut de cela, je vais porter plainte contre elle pour dénonciation calomnieuse afin de défendre mes devoirs et obtenir réparation. La justice militaire devra faire preuve de la même diligence et cette fois-ci, dire le droit et rien que le droit », lit-on dans ce document.

Lire aussi  Félix Tshisekedi sur l'arrestation de Stanis Bujakera : "Je regrette ce qui lui arrive, mais je ne peux pas faire entrave à la justice"

Et d’ajouter « la Fondation Denise Nyakeru me harcèle et me poursuit pour une supposée infraction que je n’ai manifestement pas commise, or la constitution et les lois de notre pays reconnaissent que l’infraction est personnelle. Je mets la Fondation Denise Nyakeru au défi de prouver que Kasereka Muhiwa, j’ai fait une allégation quelconque à son encontre, ou bien que je réponds juridiquement de tout ce que la LUCHA en tant que mouvement écrit sur ses plateformes « .


Tout est parti d’un mandat de comparution au devant de l’auditorat près le tribunal militaire de garnison de Goma envoyé à ce militant.
« le 14 juin, un militaire FARDC a déposé chez moi un mandat de comparution pour le samedi 15 juin. Ne se rapprochant de rien, bien étant à l’extérieur de la ville, j’ai envoyé mon avocat pour répondre afin de s’imprégner des raisons de ma convocation », a-t-il expliqué.

Cependant, c’était toute une série de négociations qui s’en est suivie pour qu’il soit libérer du filet.

Lire aussi  Procès Mukuna : l'affaire est prise en délibéré, le jugement attendu dans 10 jours

« le 16 juin, j’ai reçu l’appel d’un Edy Hyango se représentant comme avocat de la Fondation (…) Et me demande avec insistance d’accepter de négocier en convoquant une conférence de presse pour démentir l’allégation faite par la LUCHA via son twitter, selon laquelle les responsables de la Fondation Denise Nyakeru avaient détourné une partie de l’aide destinée aux sinistrés du volcan de Nyiragongo pour que ma plainte soit retirée », a-t-il conclu.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires