Beni : 12 militants LUCHA arrêtés dans des manifestations anti-état de siège libérés 9 mois après

 

Au total douze (12) militants du mouvement citoyen lutte pour le changement ( Lucha) arrêtés lors d’une manifestation Anti-état de siège dans la ville cosmopolite de Beni, il y a environ neuf (9) mois, ont été filament libérés la soirée du samedi 13 août 2022 de la prison centrale de Beni-Kangwayi où ils étaient détenus.

Ils avaient été condamnés à douze (12) mois de servitude pénale, le 1er avril dernier par le tribunal militaire garnison de Beni. L’infraction mis à leur charge était la désobéissance aux lois de la République. Quelques mois après, cette peine d’un an, avait été annulée par la cour militaire du Nord-Kivu qui avait à son tour renvoyé le dossier devant le juge civil.

Muhindo Muhongya Isaac Claude, l’un des membres de la Lucha, se « dit ne pas comprendre comment ses collègues sont libérés avant de piger leur peine, ce qui explique qu’ils demeurent innocents et sans infractions ».


Il ajoute que « malgré les arrestations arbitraires de la part des services de sécurité, nous ne seront pas déçus mais continuerons plutôt à défendre… ».

Lire aussi  Justice : Félix Tshisekedi nomme plus de 2.000 nouveaux magistrats

C’est depuis le onze (11) novembre 2021 que ces douze combattants de la Lucha avaient été arrêtés devant la mairie de Beni en pleine manifestation Anti-état de siège.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires