Mines : suspensions injustes en cascade, Antoinette N’samba tue son secteur (Tribune)

 

Se basant sur deux correspondances,
signées par la Ministre des Mines Antoinette N’SAMBA KALAMBAYI, dont l’une datée du 27 mai de l’année en cours et référencée CAB MIN/MINES/ANSK/ 00464/01/2021 portant suspension de paiement de toutes les primes aux agents Nouvelles Unités de l’administration centrale des Mines ainsi que ceux de la division urbaine/ ville de Kinshasa, tous bénéficiaires de l’arrêté No 009/ M.E/ MIN.FP/2019 régularisant leur situation administrative, la quelle correspondance a été adressée au S.G, Joseph Ikoli et l’autre non référencée, écrite dans un français approximatif relative à la suspension du même Secrétaire général aux Mines avec ouverture d’une action disciplinaire, il y a lieu de conclure sans peur d’être contredit que le secteur des Mines se dirige vers sa mort depuis l’arrivée de cette l’actuelle ministre des Mines.

La première correspondance a fait l’effet d’une bombe, le jour de sa publication. Les agents concernés n’en reviennent pas lorsque certains accusent trois mois d’arriérés de salaire. L’on a frôlé le Fatwa n’eut été l’intervention du Secrétaire Général qui du coup, s’est vu accuser de complicité avec les agents en furie et surtout pour avoir pris l’initiative de faire comprendre à la Ministre l’inoportunité de sa décision.

Lire aussi  Tribune : Ce qu'il faut interdire au ministre François Kabulo !

Se croyant dans le bon, c’est ce jour là que le sort de Joseph Ikoli a été scellé. Preuve, sa suspension qui saute aux yeux de plus d’un. Aussi, sans nommément citer les autres scandales dont celui du CAMI, il faut dire que les bourdes se succèdent au Ministère des Mines créant ainsi, un climat malsain. Ça brûle dans tous les services des Mines.
A en croire une source, de nature conflictuelle avérée, pince sans rire, Antoinette N’SAMBA promet quotidiennement, le purgatoire aux agents. Ça sent déjà , le génocide social dans ce secteur.


À l’allure où vont les choses, il y a lieu de craindre le risque d’assister un de ces quatre matins à un soulèvement qui ne dit pas son nom.
D’aucuns se posent la question de savoir, jusqu’où ira ce produit de la diaspora visiblement sans aucune notion d’administration ou de diplomatie alors que son C.V, fait état de son parcours au sein de l’administration des Mines où comme partout ailleurs, la misère dicte sa loi ?

Lire aussi  Tribune/État de siège - Non adoption de la loi d'habilitation : l'un de plus cuisant échec de Mboso (Bazin Mpembe)

Comment comprendre qu’un haut fonctionnaire de l’État de la trempe d’un secrétaire général soit suspendu au moyen d’une lettre non référencée ? Quelle légèreté?
Vive la République de Nsamba KALAMBAYI !

Vivement, une action disciplinaire contre la Ministre des Mines nouvellement entrée en fonction pour couper court à ses allures conflictuelles accentuées d’un amateurisme susceptible de tuer le secteur des Mines pourtant poumon des recettes publiques.

Tribune de Luna MATERAZZY

Lire aussi

Les plus populaires