État de siège : Les députés provinciaux du Nord-Kivu dénoncent la dégradation de leur situation sociale

 

Les députés provinciaux du Nord-Kivu dénoncent la dégradation de leur situation sociale depuis l’instauration de l’État de siège.

Dans une déclaration faite ce mardi 17 août, ces élus disent qu’actuellement, ils sont privés de frais de loyer, de soins médicaux, de transport, et ce, “depuis le début de la législation”.

Ils s’indignent des propos du porte-parole du gouverneur Ndima Constant, le Général Sylvain Ekenge, selon lesquels à la fin de chaque mois, chaque député reçoit 2.000 dollars américains de la part du gouvernorat.


“Démentons formellement ce mensonge qui frise une diffamation grave et punissable de paiement de 2.000 USD à la fin de chaque mois aux députés provinciaux du Nord-Kivu qui, d’ailleurs, on vu leur situation sociale se dégrader davantage depuis le début de l’état de siège”, lit-on dans cette déclaration parvenue à ACTU7.CD ce mardi.

Pour rappel, une crise de confiance semble prendre place entre les autorités de l’état de siège et les élus du peuple. L’armée a même promis la prison à tous ceux qui tenteront de parler en mal de l’état de siège.

Lire aussi  Roger Ghonda, presenté comme candidat à la députation provinciale à tous le Ne Kongo

Christopher Kambale, à Butembo

Lire aussi

Les plus populaires