Nord-Kivu : Un élément FARDC tué et son arme emportée par les présumés Maï-Maï à Beni

 

Un militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été tué par les présumés rebelles Maï-Maï dans la chefferie de Bashu, territoire de Beni, province du Nord-Kivu.

Le meurtre s’est produit mardi 14 septembre sur l’axe Mathembe-Kanyihunga dans le groupement de Bunyuka. Ces assaillants ont surpris cet élément loyaliste et l’ont poignardé avant d’emporter son arme.

Le député provincial Saidi Balikwisha dénonce ce meurtre et appelle les mouvements d’auto-défense à revenir à la raison pour voir en face l’ennemi commun qui est l’ADF (Forces Démocratiques Alliées).


« Ces militaires FARDC n’ont pas abandonné leurs familles pour venir se balader dans cette contrée, mais ils sont là pour tenter d’assurer notre sécurité face aux menaces ADF. Nous devons tout faire pour éviter d’être considéré pour ennemi par les FARDC mais plutôt victimes à protéger », déclare cet élu du territoire de Beni.

Les combattants Maï-Maï s’attaquent souvent aux militaires FARDC pour s’approvisionner en arme. L’armée de son côté accuse ces rebelles de se cacher derrière les ADF.

Lire aussi  Reprise de consultations à Nairobi ce dimanche sans la branche M23/ Makenga

Christopher Kambale, à Butembo

Lire aussi

Les plus populaires