Kananga/Procès meurtre experts onusiens : La contradiction persiste parmi les renseignants autour de la vidéo de la mort de Michael Sharp et Zaida Catalan

La Cour militaire de l’ex province du Kasaï Occidental siégeant sur le double meurtre de deux (2) experts de Nations-Unies a, dans son audience de ce mardi 05 octobre 2021, poursuivi avec l’audition des renseignants.


Lors de sa comparution à la barre, le journaliste Israël Ntumba nie avoir transféré la vidéo de l’exécution des experts onusiens et charge Roger Bushabu comme celui qui détenait la vidéo à l’église un certain samedi en avril 2017.

 » J’ai regardé juste une fois la vidéo et lorsque j’ai vu qu’on égorgeait les gens, personnellement j’étais effrayé », a-t-il dit à la Cour.


Et de poursuivre :  » Monsieur Roger Bushabu était à l’église en train de visionner la vidéo avec les autres frères. Lorsque Maître Prospère est venu et qu’il a vu cette vidéo dans les mains de Bushabu, il a directement récupéré ça parce que les images étaient très sensibles selon ses termes ».

Une version que Maître Prospère réfute en précisant que c’est bel et bien Israël Ntumba qui lui avait transféré la vidéo après culte un dimanche sur sa demande.

« (…) Nous avions l’habitude de nous rendre à l’église chaque samedi. Ce jour-là, je suis arrivé à l’église vers 21h et j’ai commencé à prier. Quand j’ai fini, je constate qu’il y avait des frères en train de visualiser des choses dans le téléphone. Je me suis rapproché, je leur ai posé la question de savoir ce que c’était. Israël Ntumba me répond que c’est un film de guerre…puis il m’a dit c’est toi qui a l’habitude de parler des droits de l’homme à la radio, viens voir cette vidéo. Quand j’ai vu dans le film comment on egorgeait les gens, j’ai crié que ça c’est quoi ça ? », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter :  » Après église, vers 13h le dimanche, j’ai vu Monsieur Israël parce que nous prions ensemble, je lui ai demandé s’il avait la vidéo qu’ils visualisaient avec les autres frères hier nuit. Il m’a dit qu’il en avait, et je lui ai demandé et il m’a transféré cela », a-t-il précisé.

À l’en croire, après avoir trouvé cette vidéo, il l’a amené le même dimanche auprès du journaliste Sosthene Kambidi avec l’idée de la diffuser sur les médias internationaux. Chose que ce dernier (Sosthene) a déconseillé à Kamalu tout en lui convaincant de remettre la vidéo à l’autorité provinciale de l’époque car, précise-t-il, la diffuser brouillerait les pistes des enquêtes en cours sur le meurtre des experts onusiens.

C’est ainsi que Sosthene Kambidi téléphonera le vice-gouverneneur de l’époque Justin Milonga pour la remise de la vidéo. Ce dernier a non seulement retiré la carte qui contenait la vidéo, mais a également expédié Sosthene Kambidi, Prospère Kamalu et Israël Ntumba pour rencontrer Kalev Mutond, l’ancien administrateur général de l’ANR (Agence Nationale des Renseignements) à Kinshasa au sujet de cette vidéo.

Par ailleurs, Roger Bushabu appelé à la barre nie avoir vu cette vidéo dans son téléphone et admet néanmoins que Maître Prospère Kamalu lui avait emprunté une carte de mémoire que sa femme avait ramassée dans le village Kasansa, laquelle carte, selon Bushabu, contenait des films de Jean-Claude Vandam, le chansons de Fally etc, et jamais la vidéo du meurtre des experts.

Il y a lieu de noter que la version de Sosthene Kambidi révélant qu’il a reçu la vidéo du meurtre des experts auprès de Maître Prospère Kamalu, demeure sans contradiction ni de la part des renseignants eux-mêmes que de la part du Ministère public.

Le premier président de la Cour militaire de l’ex province du Kasaï Occidental a tenu de rappeler que le souci de sa juridiction, c’est d’en finir avec les auditions de renseignants cette semaine pour entamer la prochaine étape de la procédure. La prochaine audience est fixée au jeudi 07 octobre prochain.

Jérémie Descon Muambi, à Kananga

Lire aussi

Les plus populaires