« L’admission en territoire belge de J. Masudi est due essentiellement à l’intervention personnelle de Félix Tshisekedi » (Lutundula)

 

Le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères apporte un élément de taille sur l’issue favorable qu’a connue l’affaire opposant Junior Masudi Wasso à l’administration belge. Cet étudiant Congolais a été détenu près d’un mois au centre Caroline, après son interpellation à l’aéroport de Zaventem en Belgique, à l’issue d’une séance interrogatoire.


Selon la Police des frontières, Junior Masudi Wasso n’avait pas fourni des explications claires sur les raisons de son séjour en Belgique. S’il voulait y séjourner pour continuer ses études en économie, Junior Masudi était bloqué suite à « ses aptitudes intellectuelles faibles ».

Et s’il a été admis sur le territoire belge, c’est « grâce à l’intervention personnelle du Chef de l’État Félix Tshisekedi », précision de Christophe Lutundula, VPM des Affaires Étrangères.


« L’admission en territoire belge de J. Masudi est due essentiellement à l’intervention personnelle du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi qui a décidé de la prise en charge de sa scolarité par la présidence se portant ainsi garant de ses études en Belgique devant les autorités belges », a écrit le chef de la diplomatie congolaise dans un message posté sur son compte Twitter.

Il a été confirmé ce lundi 04 octobre par la Radio Télé Belge Francophone (RTBF) que le ministère congolais des Affaires Étrangères a versé les frais d’inscription de l’étudiant et l’UCLouvain a également transmis des informations supplémentaires sur la manière et les éléments par lesquels elle a jugé que l’étudiant est effectivement apte à étudier à l’université.

Et à l’entendement de Christophe Lutundula, c’est grâce au Président de la République Félix Tshisekedi qui, en plus de son implication personnelle, a insisté sur la nécessité de rappeler aux autorités belges d’assurer, par devoir de réciprocité, un meilleur traitement aux citoyens
congolais qui arrivent sur leur sol comme la République Démocratique du
Congo le fait pour les sujets belges. C’était lors de la précédente réunion du conseil des ministres.

Selon l’Office des étrangers, quand junior Masudi est arrivé à l’aéroport le 18 septembre dernier, il s’est avéré que les frais d’inscription à l’UCLouvain n’avaient pas été payés et que le motif de son déplacement n’avait pas été suffisamment prouvé.

Et c’est puisque de nouveaux éléments ont été annexés à son dossier que l’étudiant Junior Jérôme, originaire de la République Démocratique du Congo (RDC), a été autorisé à prendre son inscription à l’Université Catholique de Louvain.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires