Grève des enseignants des écoles catholiques : « Ce qui se passe actuellement n’a rien à voir avec l’Église catholique (…) » (Cardinal Fridolin Ambongo)

 

Face à la grève des enseignants des écoles Conventionnées catholiques observée depuis le début de la rentrée scolaire 2021 sur l’ensemble du territoire national, l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo a estimé que « ce qui se passe actuellement n’a rien à voir avec l’église catholique ».


« (…) On a l’impression que dans notre pays, on a tendance de mélanger les gens. Ce qui se passe actuellement dans les écoles n’a rien avoir avec l’Église catholique. C’est un conflit de travail entre un employeur qui est l’État et ses employés qui sont les enseignants. Donc, il ne s’agit pas d’un conflit entre le Gouvernement congolais et l’Église catholique », a-t-il déclaré lors de l’ouverture de la session de renforcement des capacités des membres de l’Association des Conférences Épiscopales de l’Afrique-centrale (ACEAC) ce jeudi 7 octobre.

À l’en croire,  » il y en a ceux qui font de mauvaises lectures et comme malheureusement, ça devient une habitude chez nous quand on est devant une situation pareille, on commence à insulter l’Église catholique, les évêques voire même le cardinal. Moi, je crois que nous descendons trop pas avec cette culture ».


« À moins qu’on me dise le contraire, la grève est un droit constitutionnel dans notre pays. On ne peut pas intimider quelqu’un parce qu’il fait la grève, mais s’il a respecté les conditions pour une grève, c’est un droit. Tout ce que je demande au Ministre de l’EPST et les enseignants de privilégier le dialogue », a-t-il conclu.

La majorité des enseignants des écoles Conventionnées catholiques ont séché la rentre scolaire 2020-2021 sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo(RDC). Ces derniers exigent entre autres le paiement du deuxième et troisième paliers de leurs salaires et la réactivation des écoles désactivées. Mécontent de cette situation, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Tony Mwaba a menacé de radier les grévistes sur la liste de paie et les remplacer par les nouvelles unités (N.U), procédure qu’il a déjà amorcée avec des enseignants du collège Boboto et du lycée Bosangani.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires