Kinshasa : Gentiny Ngobila, vendeur de beaux rêves aux kinois?

 

Depuis son élection à la tête de la ville province de Kinshasa comme Gouverneur, Gentiny Ngobila Mbaka « ne cesse de vendre ses beaux rêves au peuple kinois », mais sur terrain, la réalité contraste avec les annonces, déplorent plusieurs observateurs de la vie de la capitale.


De Kin-Bopeto, en passant par le projet de rénovation du grand marché Zando, aujourd’hui le remplaçant d’André Kimbuta « veut emmener les kinois dans un autre rêve ». Il s’agit du projet de l’interconnexion de la ville de Kinshasa par la voie ferrée, dont la réception des études de faisabilité de 300 Km de chemin de fer a eu lieu le mardi 19 octobre.

Selon un analyste, en RDC, on adore bien les effets d’annonce proclamés tambours battant. Kinshasa bopeto était un projet ambitieux visant à rendre la capitale propre et l’exempter de vecteurs de maladies. Chaque année, ce projet étalé sur cinq ans, devrait coûter un peu plus de 363 millions de dollars américains au Gouvernement provincial.


Un pari risqué, quand on connaît les réalités kinoises et plus généralement congolaises en matière de passage difficile des paroles aux actes. Curieusement, deux (2) ans après le lancement de Kin-Bopeto, malgré l’appui du Gouvernement central avec une enveloppe mensuelle de deux millions de dollars américains, ce projet d’assainissement de Kinshasa semble un véritable fiasco, estime-t-on.

En début de cette année, « l’homme aux grands rêves pour Kinshasa » comme aime bien l’appeler cet analyste ayant réquis l’anonymat, ordonne la fermeture du grand marché zando et annonce la construction dudit marché. Fort malheureusement jusqu’à ce jour, les travaux de construction du grand marché « Zando » n’ont toujours pas débuté, près de dix mois après la destruction des anciens pavillons.

Selon le constat fait par ACTU7.CD, cet espace détruit et fermé le 20 janvier de cette année, s’est transformé en une décharge des immondices, et sert aussi de latrine publique.

Le grand espace qui abritait les pavillons s’est transformé en latrine, dégageant ainsi une odeur nauséabonde insupportable. Vendeurs et acheteurs évoluent dans une promiscuité qui ne respecte pas les mesures barrières édictées par les autorités. Les vendeurs disent être abandonnés à leur triste sort.

« Mais comme il aime endormir la population kinoise avec des promesses », le Gouverneur Gentiny Ngobila annonce avoir réceptionné, mardi 19 octobre 2021, les études de faisabilité de 300 Km de chemin de fer, ce qui constituera le chantier de la mobilité interconnectant les 24 communes que compte Kinshasa. Selon ce projet, la voie partira de Maluku en passant par Matete, Gombe, Kintambo, Kinsuka jusqu’à Kimwenza. Et ces travaux dureront 16 mois.

Plusieurs Kinois se posent mille et une question, sur les rêves de Ngobila pour Kinshasa. Si les deux premiers projets sont visiblement un échec lamentable, comment celui-ci pourra-t-il avoir un impact positif dans le chef des bénéficiaires ? Gentiny Ngobila « doit-il continuer à faire rêver la population Kinoise sans aucune réalisation palpable »?, les réponses à ces questions sont évidentes…

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires