Sud-Kivu : Enlevés depuis le 13 octobre, 52 civils libérés par les Maï-Maï Biloze Bishambuke et alliés à Fizi

 

Cinquante-deux (52) civils en majorité faisant partie de la communauté « Banyamulenge » ont été relâchés dans l’après-midi de samedi 23 octobre 2021.

Ces derniers se trouvaient entre les mains des éléments Maï-Maï des groupes « Biloze Bishambuke » et « Mutetezi » depuis le 13 octobre 2021. Ces deux (2) groupes rebelles sont parmi une dizaine d’autres actifs dans les moyens et hauts plateaux du territoire de Fizi au Sud-Kivu.

Ils ont été pris en otage le lendemain des affrontements entre des groupes armés d’autodéfense dans la localité de Bibokoboko et ses environs le 12 octobre courant.


À en croire le communiqué de la cellule de communication de la mairie de Baraka datant de samedi 23 octobre 2021, ces otages ont été acheminés dans le site des déplacés de Mushimbakye dans les environs de la ville de Baraka, où sont cantonnés plusieurs autres déplacés venus de Bibokoboko et ses environs à la suite desdits affrontements.

Lire aussi  État de siège : Des officiers de l'armée ougandaise à Beni pour "échanger des informations" avec les FARDC

Depuis le 13 octobre dernier, la situation sécuritaire est très préoccupante dans le territoire de Fizi, où plus de sept mille huit cents (7800) personnes ont abandonné leurs domiciles suite aux affrontements entre groupes rebelles. Au moins dix (10) villages ont été incendiés, six (6) civils tués, des bétails emportés suite à cette situation.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires