Ituri : Le maire policier de Bunia dément des rumeurs sur la présence des miliciens et appelle la population à vaquer à ses occupations

 

Depuis la matinée de ce lundi 25 octobre 2021, de folles rumeurs faisant état de la présence des miliciens dans la ville de Bunia, chef-lieu de l’Ituri, circulent avec persistance, plongeant les habitants dans une psychose. Des rumeurs aussitôt démenties par la mairie de cette ville.

Au cours d’un entretien avec la presse, le maire policier de Bunia dément la présence des miliciens dans et autour de la ville. Il révèle que les auteurs de ces rumeurs sont des « ennemis de la paix » que les services compétents s’emploient à dénicher. Il assure que la situation est sous contrôle des services de sécurité et appelle la population à vaquer librement à ses occupations.

« (…) Ce sont des rumeurs propagées par les ennemis de la paix (…) J’ai sillonné la ville et je n’ai trouvé nulle part où il y a quelque chose de suspect. Ces gens-là qui sèment des psychoses dans la ville ne sont que les ennemis de l’ordre public. Je pense que nous finirons par dénicher ceux-là qui sont en train d’intoxiquer la population (…) La population doit être calme, la population doit vaquer librement à ses occupations parce que la police est là, l’armée est là et au cas où ces gens-là oseraient entrer dans cette ville, ils trouveraient des hommes dans la ville, ne croyez pas qu’on va leur laisser la ville comme ça (…) La situation est sous contrôle (….) », rassure le Commissaire supérieur principal John Cabwine dans des propos recueillis par ACTU7.CD.


Ces rumeurs interviennent pendant que l’armée mène des opérations contre plusieurs bastions du groupe armée Coopérative pour le Développement au Congo (CODECO) dans quelques localités du territoire de Djugu, proches de la ville. Dans le cadre de ces opérations militaires, plus de quatre-vingts (80) miliciens ont été neutralisés, plusieurs autres arrêtés et des dizaines d’armes récupérées par l’armée.

Lire aussi  Sud-Kivu : Enlevés depuis le 13 octobre, 52 civils libérés par les Maï-Maï Biloze Bishambuke et alliés à Fizi

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires