Le professeur Jean de Dieu Minengu « appelle les forces politiques et sociales à bannir les discours de violence et de haine »

 

Le professeur Jean de Dieu Minengu, cadre de l’Union pour la Démocratie et le progrès social (UDPS/ Tshisekedi) a appelé toutes les forces politiques et sociales de la République Démocratique du Congo (RDC) « à bannir les discours de violence et de haine en ce moment aussi important à écrire dans l’histoire du pays ».

Cet appel a été lancé lors d’une conférence de presse organisée le mercredi 27 octobre par l’Association sans but lucratif la nouvelle version de l’élite congolaise (NOVECO) à Kinshasa.

 » (…) le président de la République Félix Tshisekedi l’a si bien dit lors de son dernier discours à la Nation, j’invite les membres de la CENI à travailler pour que les résultats des élections reflètent la vérité des urnes. Ça c’est un processus que nous devons consolider ensemble avec les confessions religieuses. C’est pourquoi nous profitons de cette occasion pour lancer un nouvel appel à toutes les forces politiques et sociales de la RDC en ce moment critique et important de notre histoire à bannir les discours de violence et de haine », a-t-il déclaré.


Et d’ajouter : il est aussi important que les princes de l’église sachent qu’ils ne doivent pas profiter des moments de culte, qui sont des moments importants d’intimité entre l’homme et Dieu pour critiquer le gouvernement congolais et nos responsables ».

Lire aussi  Kasaï-Oriental/Ass. Prov. : Le nouveau président révoque le coordonnateur du bureau d'études

Avec les confessions religieuses, poursuit-il, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS /Tshisekedi) a mené un combat pour la consolidation de certains acquis en République Démocratique du Congo dont l’alternance pacifique au sommet de l’Etat. Pour lui, aujourd’hui les confessions religieuses et l’Etat sont dans l’obligation de travailler ensemble et regarder dans la même direction pour le bien-être de la population.

L’entérinement et l’investiture du nouveau bureau de la commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a créé une fissure au sein des forces politiques et sociales en République Démocratique du Congo(RDC).

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires