Journée de la base à l’UDPS : « C’est en un jour comme celui-ci que Fatshi avait été élu président, avant même les élections du 30 décembre 2018 » (Kabund)

 

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) a commémoré, ce vendredi 12 novembre, la journée dédiée à la base du parti. Devant les combattants, Jean-Marc Kabund, président ad intérim du parti au pouvoir, a rappelé le bien fondé du décret de cette journée par les responsables du parti.

Pour lui, c’est en un jour comme celui-ci que Fatshi a été élu président de la République par la base de son parti, avant même la tenue des élections du 30 décembre 2018.

« Nos anciens compagnons avaient un plan machiavélique contre le Président de la République. C’est grâce à vous, combattants que nous avons changé la donne. C’est en un jour comme celui-ci que Fatshi avait été élu président, avant même les élections. Ils ont amené Fatshi à un endroit où il faisait froid, à Genève afin de faire passer leur plan. Et vous la base, vous avez dit non. Et c’est depuis ce jour-là que Fatshi a eu le pouvoir », a-t-il révélé.

Lire aussi  Flash : l'Assemblée Nationale auditionne le programme du gouvernement Sama ce lundi

Cependant, il a appelé les combattants à plus de conscience, à adopter une attitude qui reflète un parti au pouvoir, car n’étant pas dans l’opposition. Pour lui, si l’UDPS est arrivée au pouvoir, c’est pour réaliser les grandes choses dont les pères fondateurs du parti ont légué à la base.

 » L’UDPS vient de loin, nous avons une l’histoire à raconter dans ce pays. C’est depuis 1982 que nous existons, aucun autre parti dans ce pays n’a fait ce que nous avons fait, vu, traversé. Nous leur avons appris la rue, mais ils veulent nous dire quoi. Malgré ce qu’ils peuvent faire aujourd’hui, c’est nous qui savons le secret de la rue. Ils croient avoir tout appris de nous, mais nous les avions caché certaines choses », souligne Jean-Marc Kabund.

Avant d’ajouter une anecdote : « Même au marché, on peut trouver beaucoup de chèvres, mais chaque chèvre a son prix. L’UDPS n’a pas reculé face à la dictature, face au méchanceté, à la cruauté ».

Lire aussi  Gestion chaotique de la ville de Kinshasa : Gecoco Mulumba atomise Ngobila et rappelle les 10 points qui plombent l'administration urbaine

C’est en cette date que Félix Tshisekedi avait retiré sa signature de l’accord de Genève qui consacrait Martin Fayulu candidat commun de l’opposition à la présidentielle de 2018. Ce retrait était consécutif à l’appel et la pression de la base, soit les militants de l’UDPS.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires