Goma : Le PMVS met en garde des activistes de LAMUKA et de la LUCHA « instrumentalisés pour tabasser son directeur régional qui expliquait l’utilité du RAM aux jeunes »

 

Le programme multisectoriel de vulgarisation et sensibilisation (PMVS), s’insurge contre des militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA) et ceux de LAMUKA, qu’il met en garde pour avoir tabassé son directeur régional de la ville de Goma Moïse Walasa ».


Dans un communiqué de presse, son Coordonnateur Ludovic Kelengayi fait savoir que ces militants ont été « instrumentalisés pour agresser son membre » alors que celui-ci sortait d’une activité ce mercredi 24 novembre avec certains jeunes de cette région, afin d’éclairer leur lenterne sur la tarification du Registre des Appareils Mobiles (RAM).

Le coordonnateur du PMVS note qu’après la tenue de cette activité, Moïse Walasa lors de son retour à la maison, avait reçu avant son agression, un appel d’un numéro masqué qui le menaçait d’une imminente incursion à son domicile.


« 10 minutes après, en voulant prendre la moto pour se diriger au centre-ville, M. Moïse reçoit une gifle, suivi des plusieurs coups, une foule d’une cinquantaine de personnes ont voulu mettre fin à sa vie. Ce dernier reconnaît avoir vu un jeune garçon de la LUCHA et certaines militants de LAMUKA », explique t-il.

Le PMVS précise que les agresseurs ont emporté plusieurs biens de son membre agressé dont un montant de 210 dollars, un téléphone de marque Infinix 9, un ordinateur et est pour le moment, interné dans un hôpital de la place.

« Cependant, son état de santé s’améliore malgré les blessures », ajoute Ludovic Kelengayi.

Il indique que « ces jeunes instrumentalisés ont reçu un montant de 3 250 dollars américains venant de la LUCHA et de LAMUKA pour tabasser Moïse Walasa ».

Osée Mfumfu

 

Lire aussi

Les plus populaires