Kananga/Lutte contre la malnutrition : UNICEF encourage les parents à utiliser la bouillie enrichie à base des aliments locaux

 

Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF), bureau de Kananga a lancé, ce vendredi 26 novembre 2021 dans la commune de Katoka, ville de Kananga au Kasaï-Central, la campagne de lutte contre la malnutrition à l’aide d’une bouillie à base des aliments locaux.

Cette campagne est facilitée pour le dépistage des enfants malnutris par le Programme National de Nutrition (PRONANUT) en partenariat avec les membres de la communauté U-report Kananga.

Selon le médecin chef de zone de santé de la commune de Katoka dans la ville de Kananga au Kasaï-Central, le problème de la malnutrition est réelle dans cette entité comme partout en province.


 » Les enquêtes réalisées sur la malnutrition en 2018 ont révélé que le Kasaï-Central avait 57% des cas de malnutrition Chronique. Cela veut dire que lorsque vous voyez 2 enfants sur la route, il y a 1 qui est malnutri », a expliqué Docteur Isabelle Kopangana, médecin Chef de zone de santé de la commune de Kananga.

Lire aussi  Kananga : Des prestataires de santé formés en imagerie médicale et d'autres pratiques courantes par la Fondation Kadima

À en croire cette spécialiste en santé, « la malnutrition est là. C’est un problème réel. En seulement une heure de dépistage des enfants, 67 d’entre eux répondent aux critères pour la prise en charge des enfants malnutris ».

C’est ainsi que l’UNICEF, « soucieux de voir l’enfant Kanangais être en bonne santé », a lancé cette campagne pour encourager les parents à lutter contre ce fléau en utilisant les aliments locaux, au lieu d’attendre ceux qui viennent de l’extérieur.

« Il y a 2 ans, nous étions de passage dans cette commune, nous avions remarqué qu’il y avait un soucis par rapport à la malnutrition. C’est ainsi que l’UNICEF vient encourager les parents à prendre en charge leurs enfants malnutris avec des aliments locaux enrichis », a motivé Sylvie Lovwa, chargée de communication de cette agence onusienne à Kananga.

Au cours de cette activité, une démonstration culinaire de la préparation d’une bouillie enrichie pour les enfants a été au rendez-vous afin que les parents apprennent comment le faire pour sauver leurs enfants âgés de six (6) à cinq-neuf (59) mois.

Lire aussi  RDC-Lutte contre le Covid 19 : Thierry Monsenepwo saisit Eteni Longondo et sollicite un appui pour le gouvernement du Mai-Ndombe

La ration pour un enfant de 6 à 59 mois contient trois (3) cuillerées à soupe de farine de maïs, une cuillerée à soupe de farine d’arachide ou de soja, une cuillerée à soupe de farine de poisson ou chenille, 500 millilitres (gobelet 1/2 litres) d’infusion de légume. Ainsi, lorsque cette boullie est préparée, une cuillerée à soupe d’huile de palme rouge et une cuillerée à soupe du sucre ou du miel méritent d’être ajoutées.

Pour les enfants de moins de six (6) mois, seul le lait maternel est recommandé.

Jérémie Descon Muambi à Kananga

 

Lire aussi

Les plus populaires