CENI : Les évêques catholiques demandent à Tshisekedi « de faire preuve d’ouverture afin d’assurer les parties prenantes de la transparence et de l’inclusivité du processus électoral »

 

Après la session extraordinaire qui s’est tenue du samedi 23 au lundi 25 novembre au siège de la conférence épiscopale du Congo, les évêques de l’église catholique ont pris la décision de demander à Félix Tshisekedi « de faire preuve d’ouverture afin d’assurer les parties prenantes de la transparence et de l’inclusivité du processus électoral ».

« C’est pourquoi, pour garantir le caractère apaisé du processus électoral, ils ont levé l’option de demander à qui de droit de faire preuve d’ouverture afin de rassurer toutes les parties prenantes de la transparence et de l’inclusivité du processus électoral », a dit l’abbé Donatien Nshole à l’issue d’un point de presse qu’il a animé ce lundi 29 novembre.

En ce qui concerne leur auto-suspension aux discussions conformément à la désignation du président de la CENI entre les différentes confessions religieuses du pays, les évêques catholiques la motivent par « la grande divergence de doctrines et de perception des valeurs éthiques » qui sont différentes.

Lire aussi  MinembweGate : En sit-in devant l'Assemblée Nationale, Gekoko Mulumba et des jeunes des mouvements citoyens exigent le départ de Ruberwa

Cette conférence de presse intervient quelques jours après la rencontre entre le conseil permanent des évêques catholiques et le Chef de l’État Félix Tshisekedi le week-end dernier à la Cité de l’Union Africaine. Au cours de cette entrevue, plusieurs questions ont été débattues, notamment la sécurité dans les provinces de l’Est, la question de la Commission Électorale Nationale Indépendante dont les animateurs ne font l’unanimité entre parties prenantes au processus électoral…

Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires