Sud-Kivu : L’Ass. Prov. « approuve l’intérim du Gouverneur occupé par Marc Malago pour expédier les affaires courantes » (déclaration)

 

L’Assemblée provinciale du Sud-Kivu vient de lever l’équivoque autour de l’imbroglio sur l’occupation de l’intérim du Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi déchu avec son Gouvernement le 03 décembre dernier.

Dans une déclaration faite par le rapporteur du bureau de l’organe délibérant, Jacques Kamanda ce mardi 07 décembre, celui-ci indique que conformément à la loi, l’intérim du Gouverneur déchu revient de droit au vice-gouverneur qui ne peut « qu’expédier les affaires courantes ».

« Lorsque l’Assemblée Provinciale adopte une motion de censure, le Gouvernement Provincial est réputé démissionnaire. Dans ce cas, le Gouverneur de Province remet la démission du Gouvernement au président de la République dans les 24h », lit-on dans cette déclaration.


Et d’ajouter, « la loi électorale de 2006 telle que modifiée à ce jour, à son article 160 stipule que passé ce délai, la démission du Gouvernement provincial est d’office. Le Gouvernement provincial sous la direction du Vice-gouverneur expédie les affaires courantes..() », poursuit la même déclaration.

Lire aussi  RDC : "Il est normal que ceux qui ont fait couler le sang puissent en rendre compte devant la justice" ( Mende)

Lundi 6 décembre 2021, le désormais gouverneur intérimaire de la province a pris ses fonctions qui consistent à « expédier les affaires courantes » jusqu’à l’installation dun nouveau Gouverneur qui sera élu par l’Assemblée Provinciale.

Il sied de préciser qu’à son départ pour Kinshasa, le Gouverneur déchu a laissé l’intérim au Ministre provincial de l’intérieur, issu de l’UDPS, union pour la démocratie et le progrès social, le parti présidentiel. C’était à l’issue d’un Conseil provincial de sécurité élargi aux membres de son gouvernement du vendredi 03 décembre.

Théo Ngwabidje a justifié sa décision par le fait que sa hiérarchie lui a invité avec son Vice-gouverneur pour des consultations dans la capitale.

Par ailleurs, dans une lettre signée le lundi 6 décembre 2021, le Vice-Gouverneur Marc Malago dit prendre l’intérim laissé au ministère de l’intérieur, vu qu’il n’est plus parti à Kinshasa « pour d’autres raisons ».

«Je suis en possession de la copie me réservée de la lettre n°01/1083/CAB/GOUPRO-SK/2021 du 3 décembre 2021 ayant pour objet «Désignation intérim», vous demandant d’assurer l’intérim du Gouverneur de la province du Sud-Kivu pendant notre séjour à Kinshasa. Étant donné que je n’y suis plus parti pour d’autres raisons, vous comprenez donc que l’intérim du Gouverneur me revient de jure,» écrit ce cadre de l’union pour la nation congolaise au ministre UDPS, Théophile Kiluwe.

Lire aussi  Ass. Nat. : Corneille Nangaa livre les secrets du cycle électoral ce vendredi devant la représentation nationale

Il sied de préciser que le Gouvernement provincial du Sud-Kivu a été destitué le jeudi dernier par l’Assemblée provinciale, à la suite du vote de la motion de Censure initiée par douze (12) députés provinciaux, ayant recueilli vingt-huit (28) voix pours sur trente-trois (33) votants. Un vote qu’avait rejeté en bloc le Gouvernement déchu estimant que la procédure était entachée de plusieurs irrégularités.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

 

Lire aussi

Les plus populaires