Liberté provisoire à Kamerhe : « C’est une joie pour tout le monde » (Julien Paluku)

Le président national du parti Bloc Uni pour la Renaissance et l’émergence du Congo (BUREC) séjourne à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu depuis l’après-midi de mardi 07 décembre 2021.

Aussitôt accueilli au port lacustre d’Ihusi par les cadres et militants de son parti, celui-ci a adressé un message de solidarité à la population de Bukavu en particulier et du Sud-Kivu en général qui selon lui « l’a encadré durant son parcours académique à l’ISDR/Bukavu ».

Julien Paluku a également fait clin d’œil aux sympathisants de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) qui ont jubilé à travers la ville, au lendemain de la mise en liberté provisoire de leur leader, Vital Kamerhe par la Cours de Cassation.


Pour l’ancien Gouverneur du Nord-Kivu, « c’est une joie pour tout le monde » le fait pour l’ex Directeur de cabinet du Président de la République de recouvrer provisoirement sa liberté.

Lire aussi  Lisanga Bonganga au sujet de l'union sacrée : "une vision sans âme, aux contours flous et dont on ne connait ni les tenants ni les aboutissants"

« Je retrouve la terre où l’un de grands notables vient de retrouver sa liberté depuis cette nuit. C’est une joie pour tout le monde », a laissé entendre l’autorité morale du BUREC, qui est également le patron du ministère de l’Industrie en RDC.

Celui-ci a été accueilli par le commissaire provincial en charge de l’industrie et PMEA, Fidèle Mugisho Kabunga.

Pour rappel, la Cour de Cassation a accordé une liberté provisoire à Vital Kamerhe moyennant une caution de cinq cents mille (500.000) dollars américains la soirée de lundi 06 décembre 2021. Cette nouvelle est accueillie comme un grand pas vers son acquittement total, selon certains cadres et militants de l’UNC, qui jubilent en lançant des cris de joie depuis lundi.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires