« La réduction de la pauvreté et le développement » au cœur du forum Chine-Afrique 2021

 

La 11eme série de conférences chine-Afrique sur la réduction de la pauvreté, organisée par le Bureau national de revitalisation rurale et hébergée par le Centre international chinois pour la réduction de la pauvreté, s’est déroulée avec succès. Organisé en visioconférence, ce forum avait pour thème « Coopération pour la réduction de la pauvreté entre la Chine et l’Afrique : politiques et pratiques de développement rural ».

Le directeur du Bureau national de revitalisation rurale, Liu Huanxin, a assisté à la cérémonie d’ouverture et a prononcé un discours.
Hong Tianyun, directeur adjoint du Bureau national de revitalisation rurale, a officié lors de la cérémonie d’ouverture.

Virginia Coli, Emilia-romagna, vice-ministre du développement à la base, de la société et de l’égalité territoriale du Sénégal, et Melrose, vice-ministre des collectivités locales et du développement rural de la Sierra Leone, vice-ministre somalienne de la planification, de l’investissement et du développement économique ont pris par à ces assises. Mohammed Noor et le représentant adjoint de l’Union africaine en Chine, Jermyn, a prononcé un discours d’ouverture en tant que représentant des pays et des organisations africains.


Un message vidéo a été délivré par Agnès Karibata, présidente de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique et ancienne ministre de l’Agriculture et des Ressources animales du Rwanda. Le directeur adjoint du département de l’Asie de l’Ouest et de l’Afrique du ministère du Commerce, Liu Yu, a assisté à la cérémonie d’ouverture et a prononcé des discours.

Dans son discours, Liu Huanxin a souligné que depuis le 18eme Congrès du Parti communiste chinois tenu en 2012, le Comité central du Parti avec le camarade Xi Jinping en son sein. Il a placé la lutte contre la pauvreté dans une position au premier plan de la gouvernance du pays et du gouvernement. Il a ainsi adhéré à la politique de réduction et d’éradication totale afin de sortir 100 millions de ruraux de la pauvreté selon les normes chinoises actuelles, et de réaliser les objectifs de réduction de la pauvreté de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable dix ans plus tôt que prévu, un miracle dans l’histoire de la réduction de la pauvreté. Cette grande réalisation a donné une forte impulsion au processus mondial de réduction de la pauvreté, a considérablement renforcé la confiance de la communauté internationale dans la réduction de la pauvreté et a contribué à la sagesse chinoise et aux programmes chinois à la cause mondiale de la réduction de la pauvreté et du développement rural. Après avoir achevé la tâche ardue d’éliminer la pauvreté absolue de manière globale, le Parti communiste chinois et le gouvernement chinois ont fait pression pour un changement historique dans l’orientation du travail sur l’agriculture, les zones rurales et les agriculteurs afin de promouvoir la revitalisation rurale dans un -aller-retour, en tenant pleinement
Compte des conditions réelles de la Chine, elle a pris la route du rajeunissement de la campagne socialiste aux caractéristiques chinoises.

Liu Huanxin a déclaré que « tout en éliminant la pauvreté elle-même, la Chine a toujours été un défenseur actif, un promoteur puissant et un contributeur important à la cause internationale de la réduction de la pauvreté et du développement rural. La 11eme Conférence du Forum sur la coopération sino-africaine sur la réduction de la pauvreté et le développement, tenue par vidéo, est une réponse positive à l’initiative du président Xi Jinping lors du 8eme Forum sur la coopération sino-africaine, c’est aussi une mesure importante pour promouvoir la réduction de la pauvreté et le développement rural coopération au développement entre la Chine et l’Afrique. Nous sommes prêts à poursuivre les échanges amicaux et la coopération avec les pays africains sur la réduction de la pauvreté et le développement rural, et à faire avancer la mise en œuvre du « Forum sur la coopération Chine-Afrique – Plan d’action de Dakar (2022 – Foshan 2024) », Alliance sino-africaine de partenariat pour la réduction de la pauvreté et le développement. Utiliser des plateformes importantes tels que le Forum sur la coopération et le développement sino-africain et le programme d’échange de développement et de réduction de la pauvreté des jeunes Chine-Afrique pour approfondir l’échange et le partage d’idées, d’expériences et de pratiques de développement ».

Lire aussi  L'administration Biden va renforcer le partenariat privilégié pour la paix et la prospérité avec la RDC (Kamala Harris)

Au cours de la session plénière, Wen Kangnong, représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture en Chine, Tan Weiping, directeur adjoint du Centre international chinois pour la réduction de la pauvreté, et Mary Pierre Poirriez, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique du Centre-Ouest, Shenggen Fan, maître des conférences en arts à l’Université agricole de la Chine et directeur à l’intérim de la Division genre, pauvreté et politique sociale de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, Matteo, directeur de pays du bureau de représentation du FIDA en Chine, Chen Hongtao, secrétaire général adjoint de la China Poverty Alleviation Foundation, Sun Lijun, président de la Alibaba Public Welfare Foundation et d’autres invités présents à la réunion, ont partagés les politiques et pratiques dans le domaine de la réduction de la pauvreté et du développement rural du point de vue des pays de la Chine et de l’Afrique. S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de la huitième conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine, les dirigeants chinois ont déclaré qu’à partir du point de départ historique de la construction d’une nouvelle ère de communauté de destin sino-africaine, la Chine travaillera en étroite collaboration avec les pays africains, nous mettra en œuvre conjointement les « Neuf projets », dont le deuxième est le projet de réduction de la pauvreté et des avantages pour les agriculteurs. La Chine aidera l’Afrique dans la réduction de la pauvreté et les projets agricoles, enverra des experts agricoles en Afrique et mettra en place un certain nombre de centres communs de démonstration et de formation d’échange de technologies agricoles modernes sino-africaines en Chine, elle encourage les institutions et les entreprises chinoises à construire des villages modèles pour l’agriculture le développement et la réduction de la pauvreté en Afrique, et soutenir la campagne « Des centaines d’entreprises et des milliers de villages » lancée par l’Alliance Chine-Afrique pour la Responsabilité Sociale des Entreprises.

Lire aussi  L'ambassade de la RDC à Bruxelles refuse d'accorder le visa au réalisateur belge Thierry Michel

L’éradication de la pauvreté est un défi énorme et une tâche difficile pour l’Afrique. En termes de chiffres, le nombre total de personnes vivant dans la pauvreté absolue dans le monde est de 766 millions, dont 422 millions en Afrique. On estime qu’un Africain sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté. En termes de pays, l’Afrique représente 33 des 47 pays figurant sur la liste mondiale des pays les moins avancés, soit plus de 70 % du total. Si des mesures efficaces ne sont pas prises, d’ici 2030, 90 % des pauvres du monde seront concentrés en Afrique. L’expérience de la Chine en matière de réduction de la pauvreté a grandement inspiré la cause de la réduction de la pauvreté en Afrique.
La Chine et l’Afrique devraient partager leur expérience en matière de réduction de la pauvreté et renforcer l’interaction et l’échange.

Le renforcement de la coopération pour la réduction de la pauvreté est une exigence inévitable pour la construction d’un partenariat stratégique global Chine-Afrique dans la nouvelle ère.

La coopération sino-africaine pour la réduction de la pauvreté est un moyen important de promouvoir les infrastructures de manière globale. Premièrement, la coopération pour la réduction de la pauvreté entre la Chine et l’Afrique est un élément important de la construction des infrastructures. La Chine a mis en œuvre un certain nombre de projets exemplaires du comté de Huimin pour les pays africains, afin de promouvoir la formation d’organisation d’entraide et de coopération et renforcé l’intégration d’experts des groupes des réflexion, des travailleurs techniques et des groupes d’entreprises entre divers pays, nous devons résoudre sérieusement les difficultés de financement. la technologie et la main-d’œuvre dans les zones pauvres. Grâce à la construction du réseau tridimensionnel du gouvernement, des entreprises et des groupes pauvres, l’initiative et l’enthousiasme des participants à la coopération internationale pour la réduction de la pauvreté peuvent être pleinement exploités. Deuxièmement, la coopération sino-africaine pour la réduction de la pauvreté a ajouté de nouveaux éléments à l’ensemble « les infrastructures ».
La grande importance de ces dernières réside dans la promotion du développement des relations de la Chine avec les pays voisins de la région africaine et dans la promotion du développement durable de l’Afrique. Dans le nouvel environnement international, les politiques chinoises de réduction de la pauvreté par le développement, l’hématopoïèse et la réduction précise de la pauvreté ont fourni une toute nouvelle idée pour le développement des zones pauvres en Afrique, le modèle et le concept de réduction de la pauvreté de la Chine offrent un nouveau choix pour les pays africains. Bien que la Chine et les pays africains diffèrent dans leurs institutions et leurs circonstances nationales, ils partagent le même objectif d’éradiquer la pauvreté et de construire une vie meilleure.

CP

 

Lire aussi

Les plus populaires