RDC : les secousses politiques à l’AN, une aubaine d’enrichissement pour les « Députés coopérants » (Tribune)

 

Malgré tout ce que Jean-Marc Kabund a fait pour l’UDPS/Tshisekedi et pour le Président de la République, il est payé en monnaie de singe. Oui, son attitude impulsive en est pour quelque chose. Cependant, la sanction lui infligée frise un règlement de compte car sévère et expéditive.


Autant qu’à l’UDPS/Tshisekedi les détracteurs de « Maître nageur » se réjouissent de ce qu’ils sont maintenant à la commande, autant que certains députés nationaux véreux s’en réjouissent. Non sans raison, parce que le moment de se refaire une santé financière est venue, au-delà de leur salaire XXL et des primes incommensurables.

Il vous souviendra que certains de ces députés ont été avec Joseph Kabila depuis belle lurette. A l’annonce des Consultations nationales par Félix Tshisekedi pour dégager la nouvelle majorité présidentielle et remettre le pays sur les rails du développement, bien nombre parmi ont multiplié des « messages de soutien » au « Raïs« .



La mémoire collective est encore trop fraîche et perspicace pour bien se rappeler de cet épisode car c’est un passé récent. Ils ont fait des tours à Kingakati ont déclaré leur allégeance à Joseph Kabila et ont pondu des déclarations. Mais au finish, face aux « billets verts« , « ces coopérants » ont traversé sans vergogne vers l’autre bord.

Ils se comportent comme de « vils gens » n’ayant aucune notion de moralité et d’éthique. Dans leurs bouches, pour justifier leurs incongruités, ils parlent de « real politik« . Comme pour dire face à l’argent, ces derniers ne réfléchissent guère.

Aujourd’hui, nous le voyons aussi multiplier les messages de soutien au Président de la République et au Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’Kodia Pwanga. En réalité, leur souci le plus ardent c’est de voir la situation se dégrader davantage, et que Christophe Mboso soit dans une « mauvaise posture« , lui et son Bureau.

Stratégies

Ce sont des gens tellement rusés qu’ils ont des stratégies qui dépassent l’appréhension rationnelle. La tactique est que l’un d’eux puisse initier la pétition sur base des accusations fallacieuses, les autres, en cohorte, suivent.

C’est vraiment une équipe. Pendant que les uns attisent le feu comme le fait Sieur Gratien de Saint Nicolas Iracan, les autres approchent les autorités ciblées en l’occurrence du Président de l’Assemblée nationale lui proposant des pistes de solutions pour éteindre le feu. Ne voulant pas perdre son poste et ses avantages, c’est évident que leur « cible » puisse morde à l’hameçon.

Au pire de cas, ils trahissent, même après avoir touché le pognon puant. Joueurs d’une même équipe avec rôles différents, ils offrent leurs services au plus offrant.

Telle est une prostituée, ce qui compte c’est l’argent du préposé et non ses compétences managériales ou sa vision de chose.

C’est donc une aubaine pour eux de voir la situation se dégrader comme c’est le cas aujourd’hui. Une opportunité de sucer les finances publiques. L’argent et l’argent, rien que l’argent, seul Maître de ces Coopérants!!!

Tribune de Molende MUTEBA

Lire aussi

Les plus populaires