Ituri : Les députés provinciaux accusent le Gouverneur militaire de « confisquer leurs droits sociaux » (Déclaration)

 

Dans une déclaration rendue publique le lundi 14 février 2022, les députés provinciaux de l’Ituri ont passé au peigne fin leur situation sociale depuis l’avènement de l’état de siège.

D’après ces élus, ils traversent une « situation sociale extrêmement grave, cruelle, indigne, inhumaine et très dégradante suite à la privation de nos droits » .

« (…) Cette confiscation de nos droits sociaux notamment le complément des émoluments par les recettes provinciales (subsides) entraine avec lui un cortège des conséquences néfastes dans notre vie et celle de nos dépendants (…) » , écrivent ces élus dans ce document transmis à ACTU7.CD.


Évoquant pêle-mêle ce « cortège des malheurs » , les députés provinciaux de l’Ituri, qui disent « soutenir les actions de pacification » initiées par le Président Félix Tshisekedi, appellent le Gouverneur militaire à décanter cette situation et promettent des actions de « grande envergure » s’ils n’obtiennent pas gain de cause.

Lire aussi  Ituri : Recrudescence de cas d'enlèvement d'enfants à Mambasa

« (…) Nous demandons au Gouverneur militaire de l’Ituri de cesser avec ce gangstérisme militaire en payant nos arriérés de neuf mois (subsides) et de continuer à payer régulièrement nos avantages sociaux à l’exemple de son collègue de Nord Kivu (…) Au Gouvernement de la République, de veiller à ce que toutes les mesures prises dans le cadre de l’état de siège soient appliquées de la même manière en Ituri qu’au Nord-Kivu, de se pencher sur la violation intentionnelle grave de nos droits (…) Si rien n’est fait, nous et nos dépendants nous nous réservons le droit d’envisager des actions légales de grandes envergures » , lit-on dans ce document.

Cette déclaration des députés provinciaux de l’Ituri est, depuis quelques heures, au centre de vives critiques dans l’opinion publique, notamment dans les réseaux sociaux. Plusieurs internautes s’insurgent contre cette déclaration des élus provinciaux qui « ne visent que leur bien-être privé au détriment de leurs électeurs » .

Lire aussi  Bukavu : 2 morts et plus de 20 blessés, bilan d'un accident de la circulation sur la RN2

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires