Sommet UE-UA : « Il ne sera pas question de morceler la RDC, comme l’ont annoncé certaines rumeurs » (Patrick Muyaya)

 

Le sixième sommet des dirigeants de l’Union Européenne (UE) et de l’Union Africaine (UA) démarre ce jeudi 17 février, à Bruxelles en Belgique.

Pendant deux jours, les chefs d’État des deux continents vont jeter les bases d’un partenariat renouvelé et approfondi entre l’Afrique et l’Europe bénéficiant d’un engagement politique au plus haut niveau fondé sur la confiance et une compréhension claire des intérêts mutuels.

D’après le Porte-parole du gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC), il ne sera pas question de morceler la RDC, comme l’ont annoncé certaines rumeurs.


« Nous sommes venus, ni vendre, ni morceler la RDC » , déclare le porte-parole du gouvernement.

À lui d’ajouter, je suis surpris de voir que certains ont pu être abusés par cette fausse nouvelle. Comment pouvez-vous croire au 21è siècle qu’on peut aller s’asseoir et discuter pour balkaniser la RDC ».

Lire aussi  RDC : le Canada offre une aide de 5,3 millions USD supplémentaires pour le secteur de la santé et de l'éducation

« Le sommet qui se tient est le sixième. Pourquoi on n’en a jamais parlé aux précédents sommets » , s’interroge Patrick Muyaya.

Selon lui, la présence de la RDC à ce sommet ne vise qu’à parler de comment on peut renforcer la coopération entre les 2 continents, parler des problèmes communs qui sont des problèmes de sécurité, des problèmes de santé, des problèmes d’économie et des problèmes d’investissement.

Par ailleurs , Patrick Muyaya a rappelé que ce sommet a été essentiellement préparé jusqu’au 05 février dernier par la présidence congolaise de l’Union Africaine.

« Comment comprenez-vous donc que pendant cette année de préparation du sommet, nous y avons été pour préparer la balkanisation de notre pays. Ce serait illogique » , conclut le Ministre de communication et des médias.

À la fin du sommet UA-UE, une déclaration conjointe sur une vision commune pour 2030 devrait être adoptée par les participants.

La RDC est représentée a ces assises par le Premier Ministre Jean Michel Sama et quelques membres du gouvernement.

Lire aussi  RDC : Leïla Zerrougui réaffirme sa détermination et son engagement pour obtenir les élections libres, transparentes et apaisées en 2023

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires