Ituri : Une nouvelle embuscade des ADF fait plusieurs morts à Biane-Katabeyi

 

Plusieurs personnes viennent d’être tuées dans une embuscade tendue par de présumés combattants ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) ce samedi 19 février 2022, dans la localité de Biane, dans la chefferie de Walese Vonkutu, sur l’axe Luna-Komanda, dans le territoire d’Irumu, province de l’Ituri.

D’après plusieurs sources concordantes, au moins trois (3) civils ont été tuées dans cette embuscade. Ces personnes étaient à bord des voitures escortées par un convoi pourtant supposé sécurisé. Deux (2) personnes parmi les victimes sont des chauffeurs tandis que la troisième victime est une femme. Cette information est également confirmée par un agent de l’Agence Nationale des Renseignements en poste dans la localité de Luna.

De sa part, la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) avance un bilan de trois (3) morts côté passagers, deux (2) combattants ougandais ADF neutralisés et un casque bleu blessé lors de cette attaque.


Christophe Munyanderu, coordonnateur de cette ONG dans le territoire d’Irumu, « condamne cette attaque et demande aux militaires FARDC d’intensifier les opérations militaires dans la zone afin d’éradiquer complètement le phénomène ADF et surtout (…) de poursuivre ces ADF dans la profondeur de la forêt » .

Lire aussi  Ituri : Situation confuse à Biakato, l'armée demande aux habitants de ne pas se fier aux rumeurs

De son côté, le porte-parole de l’armée en Ituri parle d’une « tentative d’embuscade farouchement détruite par l’armée congolaise » . Le lieutenant Jules Ngongo établit un bilan de 8 combattants ADF neutralisés et 4 armes AK-47 récupérées par les forces armées nationales. La même source déplore la mort de deux (2) civils dans cette embuscade.

Malgré l’état de siège décrété dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, l’organisation des convois sur l’axe routier Komanda-Luna et la mutualisation des forces entre les armées ougandaise et congolaise, les ADF ne cessent de s’attaquer aux civils dans plusieurs villages et saboter les efforts des autorités visant à combattre leur activisme.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires