De Kin Bopeto à Gombe Bopeto : Ngobila essoufflé ?

 

La question mérite d’être posée trois ans après le lancement de l’opération « Kin bopeto » aujourd’hui « méconnaissable ».

Pour des analystes, le résultat à mi parcours de Kin-Bepeto reste mitigé. Curieusement, le Gouverneur de la ville de Kinshasa, géniteur de ce que certains qualifient de supercherie, ne tarit toujours pas d’imagination pour donner forme à ses initiatives. Alors qu’il semble être pris dans son propre piège, Ngobila Mbaka presente à la consommation des Kinois un nouveau produit, le projet Gombe bopeto ou l’assainissement rien que de la commune de Gombe.

Ainsi doit on s’attend selon le Gouverneur de Kinshasa, à une commune de Gombe, débarrassée des déchets, ménagers comme industriels qui ternissent son image.


L’impression que donne le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa est celui d’un essoufflé. De Kin-Bopeto à Gombe Bopeto, les observateurs s’interrogent sur l’issue du label « bopeto » pris comme appât pour s’attirer les regards des Kinois lambda. Dès lors que Kin-Bopeto bat de l’aile, faut-il attendre de sa soeur Gombe Bopeto des dividendes requises?

Lire aussi  Maï-Ndombe : les animateurs de la société civile force vive dans la rue pour exiger le départ du bourgmestre de Kutu pour détournement

Les mêmes causes produisant les mêmes effets dit un adage. Dans un même sens, signalons que la gamme d’autres projets de la marque Ngobila : Kin Bopeto, Zando, Metro Kin, Kin sans trou… traine dans les tiroirs de l’hôtel de ville au su et au vu d’une Assemblée provinciale aux allures « d’une caisse de résonnance » du gouvernement provincial.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires