Goma : 50 familles des victimes traduisent Airtel en justice « pour complicité avec les kidnappeurs »

 

Cinquante familles des victimes ont traduit depuis le mois de février dernier, la société des télécommunications Airtel en justice. Ces famille accuse cette entreprise « de travailler en collaboration avec les kidnappeurs dans la ville de Goma.

Au cours d’une audience ce mercredi 02 mars 2022 au tribunal de grande instance de Goma, ces familles ont incriminé cette société « de faciliter des transactions financières entre les kidnappeurs et les victimes ».

Cependant les parties plaignantes ont décrié « cette pratique criminelle qui appauvrit et traumatise plusieurs familles » à Goma tout comme à l’intérieur de la province.


La justice a renvoyé à une date ultérieure le procès pour une nouvelle confrontation entre les deux parties.

Boniface Malimingi Anatole à Goma.

 

Lire aussi  Maï-Ndombe : Les Avocats s'insurgent contre la libération "illégale" de certains détenus par le commissaire de police

Lire aussi

Les plus populaires