RVA : Alphonse Shungu « licencie abusivement 48 hôtesses » et « les remplace par 101 autres par népotisme »

 

Au moins quarante-huit (48) agents de la Régie des Voies Aérienne (RVA) ne digèrent pas leur limogeage jugé « illégal » par le nouveau directeur général Alphonse Shungu.

Un parmi les agents, qui alerte ACTU7.CD, renseigne que le nouveau patron de la RVA, qui avance des raisons liées aux finances ne permettant pas à payer tous les agents, a résolu de les remplacer par cent et un (101) agents, ce qui paraît disproportionné et paradoxal.

« En 2018, l’employeur, le DG Bilenge Abdala nous a fait signé, à son temps, des Contrats à Durée Déterminée (CDD) de deux ans, au terme desquels ils ont été renouvelés. À la fin de ces deuxièmes contrats, le nouvel employeur le DG Alphonse Shungu (…) a, sans tergiversation, pris l’engagement de nous remplacer par 101 personnes par népotisme et clientélisme », crache cet agent qui a préféré garder son anonymat dans l’ombre.


Il ajoute qu' » il (Alphonse Shungu, ndlr) est donc passé de 48 agents à 101 agents, soit 53 Agents de plus. Entre temps, il n’arrête pas de dire que la Société a un problème négativement financier ».

Lire aussi  Kasaï : A peine rentré, le gouverneur n'exclut pas de remanier son gouvernement

Notre source, visiblement estomaqué par ce qui se passe, a saisi l’occasion pour faire d’autres révélations. Il souligne que, depuis 2004 pour les plus anciens et 2015 pour les nouveaux, la RVA « nous a utilisé (…) comme des temporaires sans contrat écrit ».

Pour l’heure, les agents concernés par ce limogeage crient à leur « rétablissement dans leur droit ».

Dans le lot de personnes limogées, figurent entre autres des hôtesses, protocoles, secrétaire et encodeuse de la RVA/Aéroport International de N’djili, Division Facilitation.

C’est depuis le 4 juillet 2021 que Alphonse Shungu a pris les commandes de la RVA. Il avait promis, lors de sa pris de fonction, de « tout mettre en oeuvre pour le redressement de cet établissement public en proie à d’énormes difficultés de fonctionnement ».

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires