Kasaï : Des journalistes et acteurs de la société civile en « atelier sur la consolidation de la paix »

 

Une vingtaine de journalistes et acteurs de la société civile du Kasaï, participent depuis le mercredi 9 mars 2022, dans un atelier d’échange sur la « sensibilisation et la planification de la campagne médiatique de sur la cohésion sociale ».

Ces assises de trois (3) jours, sont organisées par l’organisation internationale pour la migration (OIM), dans le cadre de la mise en œuvre du projet de police de proximité du Kasaï. Selon Monsieur Bélo, responsable de cette agence du système des Nations-Unies, « rien ne peut être organisé à l’intention de la population et exclure les journalistes ainsi que la société civile qui sont censés sensibiliser cette dernière ».

« L’objectif de ces assises est d’outiller les journalistes et les acteurs de la société civile des connaissances nécessaires pouvant leur servir non seulement dans l’exécution de notre projet, mais aussi dans la pratique de leur vie professionnelle. Nous ne pouvons rien faire dans le cadre de la consolidation de la paix, sans associer les journalistes et les acteurs de la société civile qui sont censés mobilier », précise Monsieur Bélo.

Lire aussi  Kwilu : La Police presente 7 inciviques au Vice-gouverneur Félicien Kiway à Bandundu

De son côté, le commissaire divisionnaire provincial de la police nationale congolaise, le Général Okito Odimba, a précisé que « la police et la population sont indispensables, mais chacun travaille pour la protection sécuritaire de l’autre ».

« La police a reçu la mission de sécuriser la population, celle-ci doit aussi comprendre comment vivre avec cette police de proximité, les journalistes sont aussi appelés à respecter les principes qui régissent leur profession, pour ne pas troubler l’ordre public, je vous invite à travailler comme on vous appelle professionnels des médias », a-t-il dit.

Plusieurs agents et cadres la police nationale congolaise du Kasaï, ont été formés à Tshipuka au Kasaï Oriental, dans le cadre de la police de proximité pendant six (6) mois. Ils ont regagné Tshikapa il ya deux semaines.

Diaris Kindalo à Tshikapa

 

Lire aussi

Les plus populaires