RDC : Le député national Patrick Munyomo écrit au Chef de l’État et sollicite la surséance de la création de la compagnie Air Congo

 

Dans un courrier adressé au Président de la République Félix Tshisekedi, ce vendredi 6 mai 2022, le député national Patrick Munyomo élu de Goma, a sollicité auprès de ce dernier la surséance du dossier de création d’une nouvelle compagnie aérienne dénommée « Air Congo ».


D’après cet élu, « l’accord de partenariat signé entre le gouvernement congolais et la compagnie Éthiopian Airlines est inopportun ». Il « suggère le redressement de la compagnie Congo Airways et tout en dotant cette dernière des aéronefs afin d’agrandir sa flotte ».

« Le redressement de la compagnie aérienne nationale Congo Airways est possible. Pour le moment, les réflexions doivent s’orienter vers la possibilité d’agrandir sa flotte par des achats et locations d’avions afin de continuer à servir efficacement notre population et poursuivre le désenclavement du pays. C’est ainsi que je sollicite à votre haute autorité la surséance de cet accord au partenariat qui a été signé entre le gouvernement congolais et la compagnie Éthiopian Airlines en attendant les orientations des experts au sujet des recommandations de redressement de Congo Airways », peut-on lire dans sa correspondance.


Il estime par ailleurs qu’avec cet accord, la compagnie Éthiopian Airlines pourrait bénéficier plus que le gouvernement congolais. D’où la nécessité de surseoir cette proposition.

« Selon l’accord signé entre le gouvernement congolais et la compagnie Éthiopian Airlines, cette nouvelle compagnie Air Congo sera dotée des avions à Éthiopian Airline, (avec équipage, pilotes, hôtesses, mécaniciens, et techniciens). Le comité de gestion sera entre leurs mains, en ne laissant à la RDC que les postes du président du conseil d’administration. Avec cette disposition, il ressort clairement que la compagnie Éthiopian Airlines pourrait bénéficier plus de cet accord que le gouvernement congolais dont les apports ne seront pas rémunérés du fait que les résultats nets seront déficitaires ».

Pour cet élu de Goma, le gouvernement congolais à travers le ministère des transports devra plutôt envisager un plan stratégique d’affaires des avions à acquérir, une étude de redressement de Congo Airways afin de la rendre plus viable et compétitive avec d’autres compagnies.

Il faut noter que le projet de création de la compagnie aérienne Air Congo avait été adopté au conseil des Ministres depuis le 15 avril dernier.

Hervé Landry Ngoyi

 

Lire aussi

Les plus populaires