Nyiragongo : Des organisations de la société civile qualifient de fausse « l’information sur la spoliation d’un abbatoir »

 

L’association des bouchers du territoire de Nyiragongo (ABNYI) a démenti jeudi, l’information sur la spoliation d’un espace réservé pour la construction d’un abbatoir moderne dans le groupement Munigi.


Selon le secrétaire exécutif de cette association, Baraka Kaje Gaston, « l’administration foncière du territoire de Nyiragongo était accusée faussement par des personnes malintentionnées, d’être impliquée dans la spoliation de l’espace réservé pour l’érection d’un abbatoir à Munigi ».

À en croire cette association, « le groupe des personnes qui se sont données le privilège de mentir et vilipender l’administration foncière du territoire de Nyiragongo à travers différents médias et réseaux sociaux seraient sous une forte manipulation par certains gourous politiques en quête du positionnement ».


Les bouchers de Nyiragongo « dénoncent en outre une tentative visant à tromper l’opinion sur la soi-disant spoliation alors que la réalité n’est autre que la colère due à la sécurisation de cet espace par un certificat d’enregistrement émanant du conservateur des titres Immobiliers, circonscription Foncière de Nyiragongo ».

Selon les révélations faites par cette association, « le Gouvernement Provincial du Nord-Kivu avec l’administration foncière de Nyiragongo avaient réussi à démolir les maisons en dur qui y étaient érigées clandestinement afin de protéger cet espace ».

Ainsi, « ceux qui alertent faussement visent », d’après l’association des bouchers, « à créer des doutes dans le chef des différents partenaires du Gouvernement pour la relance des activités de la construction de l’Abattoir moderne prévues dans quelques matins ».

Cette dernière « encourage les autorités compétentes pour les efforts fournis dans la lutte noble et juste de la sécurisation de cet espace en faveur de l’abattoir qui contribue énormément dans la maximisation des recettes de la Chefferie de Bukumu et diminue le chômage, créant ainsi l’emploi à la population ».

L’ABNYI « recommande à cet effet à la population de se méfier des alertes non fondées et à accompagner les autorités à matérialiser le projet de construction de l’abattoir tel que prévu ».

David Lupemba

 

Lire aussi

Les plus populaires