Tshikapa : La NSCC menace marcher contre le manque d’eau potable à Mbumba et Mabondo

La Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) coordinnation provinciale du Kasaï, s’inquiète du non rétablissement de la desserte en eau potable de la RÉGIDESO dans des communes de la ville de Tshikapa, dont celle de Mbumba et Mabondo.


Dans un communiqué de presse rendu public ce vendredi dont une copie a été transmise à ACTU7.CD, la NSCC menace d’appeler la population de Tshikapa à manifester sur les voies publiques si, dans les jours qui suivent, aucune action n’est entreprise par le Gouvernement provincial pour rétablir l’eau de la REGIDESO dans la colline de Kelé.

En effet, cette structure de défense de droits humains note que c’est depuis le 19 mai 2021 que toute la population de la colline de Kelé n’a pas accès à l’eau potable.



« Selon les informations que nous détenons, les ingénieurs de l’Office de route avaient sciemment coupé les conduites d’eau pour exiger à la régideso de financer, à son tour, les travaux de pose de nouvelles conduites, privant ainsi la population d’eau potable », indique la NSCC.

Par ailleurs, la NSCC pointe du doigt accusateur le Gouvernement provincial qui, selon elle, ne s’emploie pas à trouver la solution palliative à cette question.

« La NSCC dénonce le laxisme léthargique du Gouvernement provincial qui ne sait pas assumer ses responsabilités vis-à-vis de sa population. Or, selon l’esprit des articles 70 et 72 de la loi n°15/026 du 31 décembre 2015 relative à l’eau, le secteur public de l’eau relève de la compétence du gouvernement provincial et il est maître d’ouvrage », dénonce le document.

Ces deux (2) communes ne sont plus desservies en eau potable depuis l’effondrement du pont Kasaï en 2020.

Diaris Kindalo, à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires