RDC : Nicolas Kazadi et Didier Budimbu chargés d’auditer la structure des prix des produits pétroliers (Conseil des Ministres)

Le Président de la République Félix Tshisekedi veut en savoir un peu plus sur la question de la structure de prix des produits pétroliers dont les prix sont volatiles sur le plan mondial, en raison de la guerre en Ukraine depuis plus de deux (2) mois. C’est à ce titre que le Chef de l’État a chargé le Ministre de l’Économie (dont l’intérim est assuré par le Ministre des Finances) et son collègue des Hydrocarbures d’organiser, dans un bref délai, un audit sur cette question, sous la supervision du Premier Ministre.


À en croire le porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya qui faisait le compte rendu de la 53e réunion du Conseil des Ministres présidée vendredi 13 mai 2022 par Félix Tshisekedi, l’invasion russe en Ukraine doit contraindre le Gouvernement congolais à la poursuite de la mise en oeuvre des stratégies intérieures pour maintenir l’économie de la RDC la tête haute, pendant que le monde subit redoute déjà une récession économique, notamment avec la flambée des prix de produits de premières nécessités tels que le blé, l’huile, le pétrole,…

« Le contexte de crise russo-ukrainienne oblige davantage le Gouvernement à poursuivre, sans relâche, la mise en œuvre des réformes en cours pour améliorer la gestion des finances publiques, le climat des affaires et la gouvernance, accélérer le processus de diversification de l’économie nationale notamment par le renforcement de l’investissement dans l’agriculture et le développement de l’agro industrie consolidant ainsi la croissance économique et la stabilité macroéconomique », a rapporté Patrick Muyaya.


Au cours de cette réunion, le Chef de l’État a insisté sur la poursuite de ces efforts, surtout en marge de l’approbation, en juin prochain par le Conseil d’administration du Fond Monétaire International (FMI), des conclusions de la deuxième revue effectuée par les services de cette institution monétaire, dans le cadre du programme triennal conclu avec la République Démocratique du Congo (RDC), au titre de Facilité Élargie des Crédits (FEC).

Le Gouvernement s’est inscrit dans la logique de la diversification de ses sources de financement. L’on peut notamment citer la mobilisation des recettes à travers les impôts et taxes par les régies financières, encadrée par l’Inspection Générale des Finances (IGF). Pour le seul mois d’avril, la Direction Générale des Impôts (DGI) avait explosé le compteur. Cette régie financière a réalisé les recettes d’ordre de 1,5 milliards USD, soit près de 200% par rapport à ses assignations.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires