Kinshasa : lancement des travaux d’harmonisation du salaire et alignement à la prime des risques des professionnels de la santé

C’est parti pour l’harmonisation de l’enveloppe salariale et l’alignement à la prime des risques des médecins, infirmiers et autres professionnels de la santé en RDC. Les travaux visant à atteindre cette fin ont été lancés ce samedi par le Vice-premier ministre en charge de la Fonction publique Jean-Pierre Lihau, en présence de plusieurs hautes personnalités du pays, dont évidemment le Ministre ayant la santé dans ses attributions Jean-Jacques Mbungani.


Depuis le Village Venus, dans la commune de la N’sele (Kinshasa) où ces travaux ont été lancés, le VPM Jean-Pierre Lihau a placé le curseur sur l’importance que revêt le secteur de santé, en faisant une mention spéciale aux professionnels de santé de la partie Est de la RDC qui opèrent sous les crépitements des balles.

« (…) L’heure est venue de se regarder dans les yeux afin de lever des options idoines pour aller de l’avant, en tenant compte des paramètres socioéconomiques et budgétaires de notre pays. J’ai une pensée particulière aux professionnels de santé qui se trouvent dans la partie Est de notre pays, qui, malgré l’agression de l’ennemi, se lèvent chaque jour avec dévouement pour travailler et sauver des vies. Ce qui prouve l’importance du secteur de la santé et dans ce sens, rien ne passe avant la santé dans la vie. Le gouvernement est, donc, déterminé à réduire les inégalités et injustices sociales dans ledit secteur, considéré comme prioritaires », a souligné Jean-Pierre Lihau.


Dès à présent, trêve des discours ! Le moment d’agir est arrivé. Selon le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, il faut vite se mettre en action au profit de l’amélioration des conditions sociales des professionnels de santé.

« Il vous souviendra que c’est sous le leadership du Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, que les acteurs clés du Ministre en charge de fonction publique, en étroite collaboration avec le ministère de la santé publique, Hygiène et Prévention, et du budget et des finances, ainsi que le banc syndical, se réunissent encore une fois dans ce cadre de ‘‘Bibwa’’ pour mettre ensemble leur savoir-faire en vue de répondre à une des préoccupations majeures des professionnels de la Santé, à savoir : l’alignement à la prime de risques au troisième trimestre de l’année 2022 », a soutenu le ministre Mbungani.

Et d’ajouter : « Je suis persuadé qu’un partenariat fort, sincère et transparent dans le cadre de la commission interministérielle permanent, permettra de contribuer significativement au renforcement du système national de santé en RDC dans la perspective de l’accélération des progrès vers la Couverture santé universelle, vision chère au Chef de l’Etat ».

Cependant, il convient de relever que sur 7.723 médecins répertoriés dans le fichier « Bibwa », 6.017 médecins ont été alignés à la prime de risques avant le démarrage de ces travaux et seulement 1.706 médecins sont restés en attente d’alignement. 10.292 agents des autres catégories professionnels ont été alignés à la prime des risques, à en croire le patron de la Santé congolaise.

« Ces chiffres constituent un signal fort que le Gouvernement dirigé par Son Excellence Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, Premier Ministre, ne ménage aucun effort pour l’amélioration des conditions sociales de professionnels de santé. Le protocole d’accord signé entre le banc syndical et le gouvernement pour les différentes catégories professionnelles est en cours de mise en œuvre et à la satisfaction des toutes les parties. Je suis heureux que tout le monde est sorti gagnant de ces rencontres régulières entre le Gouvernement de la République et le banc syndical grâce à une méthodologie que nous avons tous adoptée et qui fait aujourd’hui ses preuves d’efficacité, à savoir : le dialogue social et de la négociation », a conclu le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention.

Prenant la parole au nom du banc syndical, le professeur John Senga Lwamba a indiqué que les présentes assises de Bibwa, ont non seulement le mérite de rendre opérationnelle les structures de la commission interministérielle, mais aussi d’évaluer la mise en œuvre de l’accord du 3 août 2021, conclu entre le gouvernement et le syndicat de médecins et l’accord du 20 janvier 2022 signé entre l’Etat et le banc syndical des professionnels et administratifs de la santé.

« (…) Pour cette raison, les agents de services publiques de la santé souhaitent vivement que cette commission serve de cadre de suivi et de mise en œuvre de tous les engagements pris dans lesdits accords », a-t-il renchéri.

En sommes, il faut retenir que cet atelier est subdivisé en cinq sous-commissions avec des thématiques spécifiques et va se clôturer le mardi 21 juin 2022.

La Rédaction

Lire aussi

Les plus populaires