Kasaï : Dieudonné Pieme lance les activités de la 33e édition de la journée internationale de lutte contre le VIH SIDA

Le Gouverneur de la province du Kasaï Dieudonné Pieme a officiellement lancé, le mardi 7 décembre 2021 au de parking de Kinshasa, les activités de la journée internationale de lutte contre le VIH SIDA sur toute l’étendue de la province.

Pour le Chef de l’Exécutif provincial, l’objectif de cette campagne est de « mettre fin aux inégalités qui guettent le monde, particulièrement notre pays, et s’engager dans la bonne voie pour mettre fin à ce fléau meurtrier de VIH SIDA à l’horizon 2030 ».

Sur le plan mondial, la journée a été célébrée sous le thème « la réduction des inégalités et l’amélioration de la couverture pédiatrique », et au niveau national, « mettre fin aux inégalités et s’engager sur la bonne voie pour mettre fin au SIDA d’ici 2030 « .


Pour le Gouverneur du Kasaï, ce thème est consacré à la sensibilisation sur la pandémie du SIDA et elle offre aux populations du monde entier en général et de la RDC en particulier, une occasion de s’unir dans la lutte contre le VIH/SIDA.

Lire aussi  COVID-19 : 13 guéris et 122 cas confirmés à Kinshasa

Philippe Malu, secrétaire exécutif provincial du Programme National Multisectoriel pour la Lutte contre le VIH/SIDA (PNMLS/Kasaï), a indiqué que le Kasaï fait partie des provinces les plus touchées par cette pandémie mortelle.

« En RDC, le taux de prévalence est de 1,2% chez la population âgée de 15-49 ans, la prévalence VIH est de 2,8% parmi les femmes enceintes fréquentant les services de CPN. Ce rapport révèle que la ville de Tshikapa a une prévalence de 6,12% tandis que la cité d’Ilebo, site rural, en dispose de 3,11%, ce qui fait une moyenne de 4,54%. C’est ainsi que, d’après cette enquête, la province du Kasaï continue à être comptée parmi celles ayant encore une prévalence élevée et, de ce fait, occupe la troisième place après Ituri avec 5,65% et Bas-uele avec 4,65% », précise-t-il.

Diaris Kindalo, à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires