Crise à Afriland First Bank : La Banque Centrale du Congo place un comité d’administration provisoire

 

La crise est bel et bien là au sein de Afriland First Bank qui se trouve au bord de la faillite. La Banque Centrale du Congo (BCC), qui a vu le bateau de cette institution financière chavirer, se décide d’éviter tout naufrage.


Malangu Kabedi Mbuyi, gouverneure de la BCC, a annoncé, selon un avis au public signé par elle ce lundi 20 juin 2022, la mise en place d’un comité d’administration provisoire de sept (7) personnes. Il s’agit de :

• Mudiay Mpinga (Président)
• Mbulu Mombito (membre)
• Tshibambe Kishi (membre)
• Mukendi wa Buadi (membre)
• Ngankoy Kampwo Markamp (membre)
• Masime Zihindula (membre)
• Muwawa Lokenye (membre)


« En conséquence, la Banque Centrale du Congo informe le public, les actionnaires, administrateurs, déposants et toute personne disposant à un titre quelconque d’un droit sur les fonds ou avoirs conservés ou détenus par Afriland First Bank s.a. que le Conseil d’Administration et la Direction Générale de cette banque sont dessaisis de leurs pouvoirs de gestion, à dater du 20 juin 2022 », peut-on lire dans ce document.

Ce comité aura comme tâches essentielles « d’assurer la gestion courante de la banque ». La nouvelle équipe provisoire aura aussi la responsabilité de « servir d’interface avec toutes les parties prenantes à la résolution de la situation de crise qui prévaut dans la banque et de préparer, dans un délai de cent quatre-vingt (180) jours francs (…) le plan de redressement de Afriland First Bank CD s.a ».

Ce fait rappelle une mise au point du Président de l’Assemblée provinciale du Kinshasa sur des arriérés de salaire des députés provinciaux. Godé Mpoyi affirmait que « l’argent de l’APK est bloqué jusqu’à ce jour à Afriland First Bank actuellement en faillite ». Le speaker de l’hémicycle de Kinshasa avait également précisé que « l’APK compte engager la procédure de résiliation de contrat avec la banque dito ».

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires