Kasaï-Central : Le prix d’un sac de ciment passe de 35.000 FC à 65.000 FC

La ville de Kananga est affectée par une nouvelle crise. Utilisé dans la construction des habitations et autres ouvrages, le prix d’un sac de ciment a subi une hausse exponentielle dans plusieurs lieux de vente, a constaté ACTU7.CD ce weekend au cours d’une ronde.

En effet, un sac de ciment qui s’achetait à trente-cinq mille francs congolais (35.000 FC) coûte dorénavant soixante-cinq mille francs (65.000 FC), soit une augmentation de près de 54%. Une situation qui affecte davantage le secteur de construction.

Contacté par le média non-aligné, un analyste économique, Boniface Bonyi attribue cette inflation à l’augmentation de taxe par l’État congolais et à la rupture de stock à Lubumbashi, considéré comme la principale source de cimenterie à Kananga.


« Effectivement, cela est dû d’abord au fait que le Gouvernement congolais a relancé la paie de taxe sur la valeur ajoutée. À cela, on doit ajuster le prix. La deuxième raison, Lubumbashi, il y a rupture de stock et aussi difficulté d’approvisionnement de ce produit », a-t-il révélé.

De ce fait, il a demandé au Gouvernement provincial de bien vouloir augmenter la production de ciment et aussi d’améliorer la voie ferroviaire qui s’est quasiment dégradée.

« (…) Pour remédier à cette situation, il faut qu’on augmente la production ; penser aussi à la diminution de certaines taxes parce que si l’on pense à l’exonération dans le domaine de production de ciment, les choses peuvent tourner ; de l’autre côté, il faut penser aussi à revoir l’état de notre voie ferroviaire », a-t-il déclaré.

Notons qu’en dehors du ciment, plusieurs autres produits de première nécessité prennent de plus en plus de l’ascenseur.

Pierre Kabakila, à Kananga

Lire aussi

Les plus populaires