Délivrance nouveau permis de conduire : Où en sommes-nous ?

 

En République Démocratique du Congo, personne à ce jour ne détient un permis de conduire à jour. Un désordre organisé.


Un état des choses sujet à d’interminables questions dans un pays où les secteurs de la vie nationale sont aussi réglementés. À prendre rien que le domaine de transport par exemple, outre l’anarchie chronique qui y règne en guide, considérer qu’au jour d’aujourd’hui qu’aucun conducteur ne détient un permis de conduire à jour, donne de la migraine.
Pendant ce temps, le ministre de tutelle, Chérubin Okende Sengha hyper médiatisé alors que sur le terrain son secteur laisse à désirer, avait promis le début de la délivrance des permis de conduire au mois de mai. Où en sommes nous alors que juin tant à sa fin? Voilà le contraste entre le dire et le faire dans la gestion de la chose publique. Loin de la vaine polémique des instituts de sondage, le Président de la République a du pain sur la planche lorsque l’action du gouvernement tarde à produire ses effets dans nombre de secteurs, murmurait un analyste.

Okende s’est limité à faire des promesses fantaisistes. À ce sujet, il ne sera pas inutile de souligner que les permis de conduire ne doivent en principe pas faire l’objet de documents de bord à exiger lors d’un contrôle routier. Et ceux qui en payent les frais auprès des agents de la police de circulation routière n’ont qu’à demander des comptes au ministre de transports, Chérubin Okende, « familier du buzz sur des médias ».


Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires