« Vital Kamerhe c’est quelqu’un de sérieux et de correct, je suis convaincu qu’il jouera de nouveau un rôle dans ce pays », disait Félix Tshisekedi

 

Les paroles s’envolent, les écrits restent. En politique cependant, ces bouts de phrase n’ont pas tendance à se vérifier. Dans la pratique, les paroles valent le même pesant d’or avec l’évolution de la technologie.


Répondant à une question sur son allié politique Vital Kamerhe en détention à la prison centrale de Malala pour des faits de détournement des deniers publics, Félix Tshisekedi lâcha ce qui suit : « Vital Kamerhe c’est quelqu’un de sérieux et de correct, je suis convaincu qu’il jouera de nouveau un rôle dans ce pays » il ne s’agissait pas des écrits mais des paroles gravées dans la mémoire de chaque citoyen congolais. La force des mots.

Plusieurs mois plutard, voici Kamerhe libre de tout mouvement. Ce que certains appelleraient prophétie va peut être s’accomplir. Il suffit de croiser le doigt. L’heure serait-elle venue pour celui que l’on appelle Pacificateur jusqu’au bout de jouer le rôle prédit par le chef? Pas moins sûr que cela.


Ici les initiés en politique savent lire ce message plein de sens du chef de l’État, jusque-là muet au sujet de l’affaire Kamerhe. Tshisekedi a donné le ton pour la libération de son compagnon d’armes lors de la présidentielle de 2018.

Faut-il faire allusion de la pré-séance de la politique sur la justice comme sur d’autres domaines de la vie? C’est une réalité incontestable même dans les vieilles démocraties. Seulement pour arriver là, la même justice a été mise à profit avec tact pour le cas Kamerhe. Cela ne sera pas une surprise pour les avertis de voir, Vital Kamerhe reprendre les affaires dès lors que l’intéressé a toujours affiché des qualités intellectuelles inégalées. Dans l’entre temps, anticipativement,vive la prophétie et son auteur.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires