Agression rwandaise :  » « La communauté Hutu congolais n’a pas besoin d’une protection venant de l’extérieur, en dehors de la protection du gouvernement congolais » (Déclaration)

Condamnant les discours des certains leaders de la région des Grands Lacs tendant à faire croire à l’opinion que l’agresseur M23 viendrait pour libérer la communauté Hutu vivant en République Démocratique du Congo, la communauté Hutu « a signifié qu’elle n’a pas besoin d’une protection quelconque venant de l’extérieur, en dehors de la protection du gouvernement congolais ».


La déclaration a été faite le samedi 25 juin 2022.

Dans ce document, la communauté Hutu congolais « a demandé au chef de l’Etat, Félix Tshisekedi et au gouvernement central de tout mettre en oeuvre pour libérer les territoires de Rutshuru et de Nyiragongo par les voies diplomatiques, politiques et militaires ».


Par ailleurs, elle demande à la communauté internationale « de s’impliquer en persuadant les parrains du Mouvement du 23 mars que le moment est venu pour consolider la paix dans la sous-région ».

« En adhérant à East African Community, la RDC est engagée résolument vers le développement de son peuple et de ses voisins « , a-t-elle dit dans cette déclaration.

Enfin, la communauté Hutu congolais « exhorte tous les Hutu et toutes les autres communautés du Nord-Kivu et de la RDC d’éviter les messages d’incitation à la haine tribale, car une telle attitude peut engendrer les conséquences graves sur les innocents ».

Depuis les récentes incursions du M23 soutenu par le Rwanda, certains leaders de la région des Grands Lacs, en l’occurrence le président Rwandais « soutiennent que ces rebelles viendraient en aide aux peuples congolais d’origine Rwandais, pour défendre leurs droits inféodés par les congolais ».

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires