Une maladie « mystérieuse » et meurtrière détectée en Tanzanie : Le Mali prend déjà ses dispositions

Des problèmes sanitaires ne lâchent pas l’Afrique. À peine sortie du feuilleton Covid-19, une autre maladie « mystérieuse » frappe maintenant la Tanzanie, précisément dans la région de Lindi, depuis le 14 juillet dernier.


À ce jour, le pays a déjà recensé treize (13) cas parmi lesquels trois (3) décès. Toutes ces personnes ont été testées négatives à la Covid-19, au virus de Marburg et d’Ebola.

Voyant le danger de loin, le Mali, qui se trouve pourtant en Afrique de l’ouest un peu plus au nord, se veut vigilant. La Direction générale de la santé et l’hygiène publique de Bamako a instruit à toutes les directions régionales de la santé de mettre en oeuvre une batterie de mesures préventives. Il s’agit de :



• renforcer la surveillance épidémiologique

• notifier immédiatement à la hiérarchie l’information relative au cas suspect

• isoler les cas présumés des autres patients et appliquer strictement les techniques de soins en isolement

• briefer les agents et renforcer les précautions standards de lutte contre les maladies à virus hémorragique dans tout le milieu médical

• sensibiliser les populations sur les manifestations cliniques de cette nouvelle maladie

• procéder à une large diffusion de cette information auprès du personnel socio sanitaire.

Pour l’heure, « des investigations sont en cours pour déterminer l’agent causal, sa source et prendre des mesures de contrôle pour freiner l’épidémie », dit le Directeur général de la Santé publique du Mali dans un communiqué consulté par ACTU7.CD.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires