Interdiction de construire, ouverture d’une action disciplinaire, réquisitoire du parquet : Kabund dans le tourment !

 

L’étau se resserre autour de Jean Marc Kabund après son discours du 18 juillet jugé outrageant. L’ancien président intérimaire de l’UDPS est loin d’attraper le sommeil pour s’être comporté en immature selon des analystes.


Réquisitoire de la cour de cassation, interdiction de poursuivre les travaux de construction de son stade, ouverture d’une action disciplinaire par l’Assemblée nationale, Jean Marc Kabund est dans le tourment. Pas plus tard que vendredi, la police a fait une descente musclée à sa résidence pour selon des sources officielles récupérer un véhicule de service. Le député s’est attiré le courroux du pouvoir pour comportement immature.

Il sera à en croire des analystes, difficile pour lui d’échapper à la machine toujours puissante du pouvoir déclenchée contre les rebelles de la taille de Kabund. Il faut rappeler qu’au cours de son face-à-face avec la presse, l’ancien bras droit du chef de l’Etat s’est ouvertement attaqué à ce dernier le traitant de jouisseur, incompétent et d’un danger à la tête du pays.


Bien que la réplique de l’actuel secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya n’a pas tardé, Jean Marc Kabund est considéré comme un hors la loi, d’où le bien fondé des actions initiées contre lui dans l’objectif surtout de le ramener sur la voie.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires