Goma : Silence, la MONUSCO tire sur les manifestants !

Le bilan des manifestations anti-Monusco à Goma est déjà lourd au deuxième jour. Cinq morts à la mi-journée. Les congolais tués dans leur propre pays pour avoir manifesté contre une mission Onusienne censée les protéger mais malheureusement inefficace. La répression dans le sang.


Curieusement, lorsqu’il faut poser la question qui a tiré sur les manifestants? La réponse des témoins est unanime : la MONUSCO, entendez, les casques bleus. Révoltant que les mêmes casques bleus envoyés pour protéger les populations civiles dans les zones en conflits se livrent aux mêmes actes que le M-23, CODECO, FDLR, ou autres groupes armés.

Triste réalité que des victimes se comptent comme des graines de blé. Outre les morts, il est aussi état de plusieurs blessés. Des observateurs crient au scandale dès lors que la MONUSCO est pointée bourreau des populations civiles. Véritable paradoxe. Ce qui justifie la psychose à Goma transformée en champ de bataille Monusco – Populations civiles « sous les regards des forces de l’ordre ». Il y a lieu de conclure que la protection de populations et de ses biens par et la MONUSCO occupe le cadet des soucis. Conséquences, les tueries au vu et au su de tous.



Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires