Ituri : L’armée annonce avoir libéré les deux chinois kidnappés par la CODECO à Bwanga

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) annoncent avoir lancé une contre-offensive contre les miliciens de la Coopérative pour le Développement au Congo (CODECO/Bon Temple) ayant attaqué le site minier de Bwanga dans le secteur de Banyali-Kilo, dans le territoire de Djugu, dans la province de l’Ituri.

D’après le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri, l’armée congolaise est parvenue à libérer les deux (2) sujets chinois pris en otage dans la matinée de jeudi 11 août 2022 au cours de l’incursion. D’après la même source, certains miliciens ont également été arrêtés par l’armée. Les deux (2) chinois libérés sont sous la protection des FARDC, rassure l’armée.

Pour l’instant, la situation est maîtrisée par les forces de sécurité. Occasion pour le lieutenant Jules Ngongo de « réitérer le message du gouverneur de province aux groupes armés qui ont accepté la main tendue du Chef de l’Etat (…) de demeurer dans leur acte d’engagement et de cesser de mener des attaques sporadiques » contre les positions de l’armée et les populations civiles.


« (…) C’est en respectant leur acte d’engagement que l’Ituri sera pacifiée. Dans le cas contraire, nous nous sommes déjà rangés en ordre de bataille comme toujours, nos armes sont en position de tir contre tous ceux qui ne veulent pas respecter leur propre acte d’engagement (…) », prévient le porte-parole de l’armée en Ituri au cours d’une communication faite à la presse.

Lire aussi  Nord-Kivu : Trois femmes tuées à la machette par des inconnus dans à Walikale

Dans la matinée de jeudi 11 août 2022, des miliciens de la CODECO ont fait incursion dans le site minier de Bwanga tuant deux (2) sujets chinois et trois (3) militaires congolais. Deux (2) autres sujets chinois avaient été pris en otage par les rebelles après leur forfait.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires