Trois véhicules de la police incendiés par des manifestants à la barrière de Kangothe (Butembo)

La situation sécuritaire demeure préoccupante et volatile dans la ville de Butembo (Nord-Kivu) depuis les premières heures de ce vendredi 12 août 2022.

A la base, des personnes inconnues qui ont brûlé et saccagé la barrière de Kangothe située à l’entrée de la ville. Voulant se rendre sur le lieu dans la matinée, « la police a été prise à partie par des miliciens Maï-Maï qui se sont infiltrés parmi les populations », indique un responsable d’un groupe de pression sous anonymat.

D’après la même source, le commandant urbain de la Police et trois (3) de ses gardes du corps sont introuvables. D’après plusieurs messages relayés via les réseaux sociaux, ce commandant aurait été tué par les miliciens « qui n’auraient pas bien digéré les propos du porte-parole Antony Mwalushayi » à propos de l’identité des assaillants ayant attaqué la prison centrale de Butembo.


Depuis l’attaque de la prison centrale de Kakwangura, la situation sécuritaire dans ville de Butembo est préoccupante. Dans certains quartiers périphériques, les habitants passent la nuit avec la peur au ventre.

Lire aussi  Ituri : Devant Bemba, les groupes armés signent un énième acte d'engagement pour la paix

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires