Justice : François Beya bénéficie d’une liberté provisoire

François Beya ne sera plus gardé en prison. L’ancien conseiller du Chef de l’État en matière de sécurité vient de bénéficier d’une liberté provisoire.

L’arrêt avant dire droit y afférent a été prononcé par la Haute Cour militaire au cours d’une audience ce mardi 16 août 2022, qui devait statuer sur cette question.

Cette liberté provisoire lui est accordée en raison de la détérioration de son état de santé, comme le souligne un rapport des médecins de la commission médicale chargés de l’examiner.


Pour rappel, François Beya est notamment accusé de « complot contre la personne du Chef de l’État ».

Patrick Nguwo

Lire aussi  Félix Tshisekedi aurait refusé à trois reprises de recevoir un émissaire de Kamerhe

Lire aussi

Les plus populaires