Beni : Deux députés nationaux « inquiets de la recrudescence de l’insécurité à Beu-Manyama »

Les députés nationaux Kambale Mathe Mathieu et Jean Baptiste Kahindo Kasekwa, respectivement élus du territoire de Beni et de la ville de Goma, se disent « préoccupés » par les tueries du jour au lendemain de la paisible population dans les territoires de Beni (Nord-Kivu) et Irumu (Ituri) ont effectué une descente à Beu-Manyama, bourgade situé non loin de la localité de Mamove, dans le territoire de Beni. Il était question, pour ces parlementaires, d’échanger avec la population, certains chefs de la place, voire différentes autorités de l’armée.

De retour de la région, ces membres de la chambre basse du parlement congolais ont exprimé, devant la presse, leur douleur et étonnement de la situation que vivent les habitants de Beu-Manyama. Le député Jean Baptiste Kahindo Kasekwa, lui qui a parlé au compte de la délégation, a laissé entendre à ACTU7.CD qu’en dépit de récentes attaques des ADF (Forces Démocratique Alliées) dans cette entité, la population a manifesté une résistance, chose qu’il a saluée, avant de dénoncer « l’insuffisance des troupes militaires ». Il compte canaliser le dossier auprès du chef de l’état major de l’armée.

Il ajoute que les éléments FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) n’ont pas des moyens suffisants, ce qui rend difficile les opérations de traque contre les inciviques des ADF. Selon la population, poursuit cet élu de Goma, si le Gouvernement autorisait aux habitants de poursuivre sans relâche les sanguinaires ADF, la geurre finira dans moins de deux (2) semaines.


Il appelle le commandant secteur des opérations Sokola un (1) mais également le chef de l’état major à renforcer l’effectif militaire dans la zone pour faciliter la tâche aux éléments de sécurité. Il dénonce, par ailleurs, ce qu’il qualifie de « sabotage » de la part des rebelles ougandais ADF. « Chaque nuit presque, ces terroristes allument des lampes moyennant les panneaux solaires et jouent à la musique au vu et au su de tout le monde, sans toute inquiètude non loin du centre de Beu-Manyama, des faits qu’il juge « inaceptable ». Selon Jean-Baptiste Kahindo Kasekwa, le Gouvernement congolais doit d’urgence prendre des moyens nécessaires pour palier à cette crise.

Pour clôturer, cet élu rappelle au Ministre de la Défense qu’il ne peut pas chaque fois se limiter dans son office, mais plutôt effectuer des descentes sur le terrain afin de palper du doigt la situation de calvaire que traverse la population de l’Est suite à l’insécurité grandissante, caractérisée par des tueries nocturnes et diurnes des habitants.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires