CNSA : Une institution obsolète, inutilement budgétivore !

 

Créé à l’issue des pourparlers du Centre interdiocésain de 2016, le Conseil National de Suivi de l » accord, CNSA, est une coquille vide, une institution obsolète, inutilement budgétivore pour l’instant au regard de l’évolution du temps, estiment des analystes.

La raison est simple à deviner. Comme dit, l’institution a été créée suivant les circonstances politiques. Après les négociations politiques évoquées, le besoin d’une structure chargée du suivi de la mise en oeuvre de l’accord dit de la Saint Sylvestre s’est fait sentir avec acuité dans le but de surveiller la bonne foi des acteurs de deux camps : l’opposition, conduite par l’actuel chef de l’Etat désigné par le chef du Rassemblement, Étienne Tshisekedi wa Mulumba et la majorité kabiliste.

Aujourd’hui, six ans plus tard, la donne politique a totalement changé. Le temps n’est plus aux négociations entre deux camps donnés. Les élections ont eu lieu avec passation civilisée du pouvoir au sommet de l’État. Conséquence logique qui entraîne la disparition du CNSA. L’institution a perdu sa substance. Engager les finances publiques en prenant en charge continuellement le CNSA, est une dépense vaine.
Faut-il l’intervention du parlement pour dissoudre cette initiative aujourd’hui sans contenu ? Mais avant toutes choses suggère un analyste, l’IGF est invitée sur le lieu pour éclairer l’opinion sur la traçabilité des fonds mis à la disposition du CNSA. L’heure est aux actes, vivement la dissolution d’une institution loin d’en être une.


Zamenga Odimbale

Lire aussi  Clément Kwete: L'Etat congolais détient globalement 50 % des parts de la Société Grands Hôtels du Congo

 

Lire aussi

Les plus populaires