Dossier Matata Ponyo : silence radio de la cour constitutionnelle, du Ping Pong en vue?

 

Depuis la tenue de la dernière audience le 22 juillet dernier dans l’affaire Bukanga Lonzo, lors de laquelle il avait été décidé de la saisine de la Cour Constitutionnelle par la Cour de cassation pour interprétation de la constitution sur le pouvoir de cette dernière juridiction à juger un ancien premier ministre, à ce jour, plus aucun écho en provenance de la plus haute cour du pays.

Face à ce silence, des observateurs s’inquiètent déjà quant à la suite de l’action ouverte contre le sénateur et ancien premier ministre, Matata Ponyo et ses co-accusés. Surtout lorsqu’on se souvient des manoeuvres dilatoires orchestrées autour de ce dossier où l’Etat congolais a englouti plus de 200 millions de dollars sans y tirer le moindre dividende.

À première vue, alerte un analyste, le jeu de Ping Pong pour distraire l’opinion et ainsi classer le dossier sans suite est à redouter. « Tous les ingrédients sont prêts », fait- il noter. Matata Ponyo dont personne n’ignore le carnet d’adresses serait selon des sources en train d’activer ses câbles pour échapper aux griffes de la justice congolaise.


Devant l’hypothèse selon laquelle, le dossier Bukanga Lonzo serait enterré, cela constituerait également un coup de poignard de plus contre les attentes des congolais de voir l’Etat de droit s’instaurer dans leur pays, dit l’analyste. Ainsi, pourrait-on entonner le refrain du slogan « le peuple d’abord, un mensonge d’Etat ».

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires