Traduite en justice par Gecoco Mulumba, l’épouse de Kabund attendue le 06 octobre devant le Tripaix Matete (Citation directe)

Christine Kasongo Mikombe, épouse de Jean Marc Kabund, ancien président a.i de l’UDPS (actuellement détenu à la prison centrale de Makala pour outrage envers le chef de l’État), est attendue devant le tribunal de paix de Kinshasa Matete le 06 octobre 2022 pour être entendue.
Selon les informations parvenues au média non-aligné, Kasongo Mikombe est poursuivie pour propos diffamatoires, injuriants et humiliants à l’endroit de Gérard Kongolo wa Kongolo, vice-gouverneur de ville province de Kinshasa.

« …dans une série des vidéos paries dans les réseaux sociaux en date du samedi 10 septembre de l’année en cours ici à Kinshasa, la citée s’est permise de se faire filmer par ses acolytes, pendant qu’elle tenait des propos diffamatoires, injuriants et humiliants à l’endroit de mon requérant son Excellence monsieur le vice-gouverneur de la ville province de Kinshasa Mulumba Kongolo wa Kongolo Gérard », lit-on dans une citation directe parvenue à actu7.

Pour mémoire, l’épouse de Kabund a il y a quelques jours, fait des vidéos dans lesquelles, « elle accusait sans preuve le vice-gouverneur Gecoco Mulumba d’avoir téléguidée une opération de saccage de sa maison située à Kingabwa ».
Comme si cela ne suffisait pas, Christine Kasongo Mikombe est allée « soutenir à tue-tête, cette fois-ci devant les éléments chargés de la garde du bâtiment abritant les installations de la MONUSCO (mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation au Congo) qui l’avaient reçue en premier pour la conduire auprès de leurs autorités, fonctionnaires de leur état et également auprès de qui pouvaient l’entendre, que ses enfants et elle étaient en danger par le fait de Gecoco Mulumba ».


Alors questions : pourquoi l’épouse de Jean Marc Kabund n’arrive pas à balancer les images de caméra surveillance pour prouver réellement sa maison a été saccagée comme ce fut le cas lors de la descente des éléments de la Garde Républicaine il y a quelques mois ?
Comment expliquer le silence de Christine Kasongo Mikombe plusieurs jours après avoir déclaré que ses enfants étaient en danger et introuvables ?

Pour des observateurs, c’est un montage fait délibérément dans l’intention d’accuser injustement et faussement Gecoco Mulumba. « Une vaste comédie qui n’a pas sa raison d’être », concluent-ils.

Ci-dessous la citation directe contre l’épouse de Kabund

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires